Le groupe français a établi un record semestriel avec un total de 2 067 695 voitures commercialisées dans le monde à fin juin 2018, soit un bond de 9,8% par rapport à la même période de l’an passé. Depuis le 1er janvier 2018, le groupe intègre dans ses résultats commerciaux les volumes de ventes des marques Jinbei et Huasong, suite à la création de la coentreprise avec Brilliance China Automotive. À périmètre équivalent 2017, les ventes mondiales demeurent positives : +5,3 % sur un marché mondial qui progresse de 4,2 %.

Sur six mois, les volumes de Jinbei et de Huasong représentent plus de 85 000 véhicules vendus. Assez logiquement, c’est la zone Asie Pacifique qui porte les résultats du groupe depuis janvier : +69,5%, à 170 324 unités. À périmètre équivalent 2017, les volumes chutent de 14,8 % sur un marché qui progresse de 4,3 %.

Les ventes de la marque Renault s’élèvent à 1 378 583 unités sur six mois (VP et VUL), soit une hausse de 2,4%. Dacia a commercialisé 378 095 véhicules (VP et VUL) dans le monde sur la période, en hausse de 13,4 %. Les ventes de Lada grimpent de 24%, à 186 526 unités, tandis que celles de Renault Samsung Motors sont en baisse de 26,9 % (38 580).

52% des ventes en Europe


En Europe, les immatriculations du groupe affichent une progression de 4,4 % sur un marché en progression de 2,8 %, soit un total de 1 070 718 véhicules. Il commercialise 52% de ses véhicules sur le Vieux Continent. Il y revendique une part de marché de 11 %, en hausse de 0,2 point. La marque Renault seule enregistre une croissance de 1,1 %. Sa part de marché s’élève à 8,1 %. Dacia signe un record de vente sur un semestre en Europe avec 281 225 véhicules vendus (+14,6 %) et une part de marché record de 2,9 % (+0,3 point). Depuis le lancement de la marque Alpine, ce sont plus de 4 800 véhicules qui ont été réservés.

Dans la région Amériques, le groupe au losange a écoulé 214 370 voitures, soit une progression de 18,1 % sur un marché en hausse de 6,3 %. Il annonce une part de marché record sur un semestre, à 7,3% (+0,7 point), alimentée par ses résultats en Argentine (+22,2 %).

En Chine, le groupe a vendu près de 117 646 véhicules, dont près de 33 000 véhicules sous la marque Renault.

La Russie sourit à Renault


En Eurasie, les immatriculations grimpent de 15,1 % sur un marché qui progresse de 9,4 %. La part de marché du groupe progresse de 1,3 point, à 25,8 %, grâce notamment à son dynamisme en Russie, son deuxième marché mondial après la France (voir tableau ci-dessous). Renault y affiche une hausse de 16,5% et Lada de 21,1%. « Plus d’une voiture sur 4 vendue sur ce marché est une Renault ou une Lada », précise Renault. 

Seule ombre au tableau, la zone Afrique-Moyen-Orient-Inde où Renault accuse un repli de 4,5%, à 240 494 unités, sur un marché en hausse de 10,1 %. Le groupe chute en Iran (-10,1%) mais aussi en Inde (-25,4%).

Sur un marché mondial que le groupe entrevoit en progression de 3 % par rapport à 2017, il annonce revoir à la hausse ses perspectives pour l’année 2018. Pour rappel, l’an passé, il avait commercialisé 3 761 634 véhicules neufs (VP et VUL dans le monde).


Les 15 principaux marchés du groupe Renault à fin juin 2018

    Volumes 2018* Pénétration VP+VU 2018
(en unités) (en %)
1 FRANCE 389 216 27,23
2 RUSSIE 240 728 28,35
3 ALLEMAGNE 124 251 6,28
4 ITALIE 118 376 9,79
5 CHINE 117 646 0,88
6 ESPAGNE 100 841 11,89
7 BRESIL 93 850 8,33
8 ARGENTINE 70 536 14,63
9 TURQUIE 68 414 19,36
10 IRAN 61 354 8,10
11 ROYAUME UNI 57 290 3,82
12 BELGIQUE+LUXEMBOURG 52 962 12,92
13 INDE 42 697 2,11
14 COREE DU SUD 40 920 4,62
15 MAROC 39 747 43,67
 

*Chiffres à fin juin 2018 (ventes), hors Twizy