Le site de Nanterre est italo-français, accueillant désormais Renault-Dacia
245 entreprises inscrites, 49 nominés, mais seulement 7 lauréats : les Trophées de la Société Générale* sont courus. À l’occasion de ses 150 ans, la banque a étendu cette année cet évènement sur l’ensemble du territoire à travers 7 concours régionaux. Pour s’inscrire au Trophée
Edouard Schumacher détient 66 % des parts du groupe
dans la catégorie entreprise familiale dès septembre 2013, deux critères étaient nécessaires :

  • être au minimum la seconde génération à diriger l’entreprise,
  • posséder plus de 50 % du capital.
 
Précisément le cas du groupe Schumacher. A sa tête, Edouard – le fils – a brutalement succédé à son père en 2006 quand ce dernier est décédé. Une propulsion avalisée par Renault, la marque représentée par le groupe à l’époque.Une histoire qui confère au Prix reçu une aura affective. « Ce prix couronne le choix et la volonté de demeurer une entreprise familiale. Longévité, adaptation de l’activité à son marché, développement et transmission d’un savoir-faire familial... tels sont les critères auxquels le jury sera particulièrement attentif », explique l’enseigne bancaire.

Le business sourit au groupe Schumacher

Les marques du groupe Volkswagen sont régies par la filiale Advance
Après avoir ouvert, mi-juillet, les portes de son nouveau site Volkswagen, Seat et Skoda de Rueil-Malmaison (92), Edouard Schumacher se voit donc gratifié à trente-trois ans en qualité de président du directoire du groupe d’un titre qui ravirait son père. C’est Frédéric Oudéa, le PDG de la Société Générale, qui le lui a remis.



Pour rappel, le groupe a été créé en 1963. « J’ai dû endiguer les foyers de perte, restructurer lourdement et gagner la confiance de l’ensemble des collaborateurs qui ne me connaissait pas (ndlr : 600 aujourd’hui) », explique le lauréat qui vendra près de 13 500 voitures neuves cette année des marques Renault, Fiat-Alfa-Lancia-Jeep et Volkswagen-Seat-Skoda (diversification entamée en 2010) sur 20 sites. Il commercialisera également 5 000 VO et devrait réaliser un chiffre d’affaires consolidé de 300 millions d’euros dans l’Ouest parisien  et en Bretagne (5 sites). L'entreprise a 45 millions d'euros de capitaux propres.

Deux chantiers récents

C’est que le dynamisme est vraiment retrouvé. Le groupe a fermé ses
Le groupe vendra 3000 VO cette année
sites d’Asnières et du Vésinet pour mieux investir 1,2 million d’euros dans la transformation de la concession Renault de Rueil-Malmaison en site VW-Skoda-Seat, puis de nouveau 800 000 euros pour reconfigurer à Nanterre le showroom existant de 1 400 m2 dévolu aux marques du groupe Fiat.

S’y nichent désormais un Renault Store et un corner Dacia. Il vient aussi de racheter, le 1er septembre, la concession Renault de Conflans-Saint-Honorine à monsieur et madame Ramon. L’an prochain, un Renault Store sera construit à la place. Et la croissance ne s’arrêtera sûrement pas là.

Ce titre doit également ravir son frère François, au commerce, qui est seul actionnaire du groupe avec Edouard (66 % des parts). Un Trophée définitivement reçu au nom du père.

* Trophées: de l'entreprise familiale / du développement durable / du développement managérial / de l'innovation / des internautes / du développement international...