Le groupe Amag, qui importe les marques du groupe Volkswagen en Suisse, a conclu l’exercice 2018 avec un chiffre d’affaires consolidé de 4,6 milliards de francs (4,06 milliards d’euros). Les marques Volkswagen, Audi, Seat, Škoda et VW Véhicules Utilitaires ont représenté une part de marché totale de 27,3%, soit une perte de 1,1 point par rapport à 2017, en partie à cause de « des délais de livraison prolongés », explique le groupe. Le marché helvète a reculé de 4,6% l’an passé, à 299 716 véhicules (VP).

La marque Volkswagen (minibus inclus) a immatriculé 32 949 unités (-8,4%), affichant une part de marché de 11% (-0,5 point). Les immatriculations de Skoda ont baissé de 6,9%, à 19 160 unités (-0,2 point) et celles d’Audi ont chuté de 10,9%, à 18 378 immatriculations (-0,4 point). Seat a cumulé 11 468 véhicules (-4,9%) et Porche plus de 1 230 unités. Au total, en y ajoutant les volumes de Volkswagen Utilitaires (7 352) et ceux de Bentley (21), le groupe Amag a immatriculé 90 560 véhicules en 2018.

Pour la deuxième fois, la Škoda Octavia a été le modèle le plus vendu en Suisse, suivie par la VW Golf et le VW Tiguan.


Plusieurs opérations



Depuis le 1er janvier 2019, cinq concessions d’ASAG, situées dans région du nord-ouest, ont rejoint le groupe AMAG.

AMAG First a inauguré le premier Centre Classic pour les véhicules anciens de la marque Porsche au printemps dernier. Auto 1, qui rassemble des représentants des marques Hyundai, Maserati et Bentley, a fusionné le 1er juillet 2018 pour devenir AMAG Automobiles et Moteurs. L’entité a décidé d’abandonner les représentations pour Hyundai et Maserati au printemps 2019 « afin de mettre davantage l’accent sur la marque Bentley ».

Enfin, l’opérateur suisse a créé l’an passé une structure baptisée Innovation & Ventures Lab afin de mettre en commun les projets de transformation numériques et la participation et l’engagement d’AMAG dans de nouvelles formes de mobilité.