Après un mois de janvier 2019 en légère hausse (+0,9%), le marché de l’occasion a haussé le ton en février en enregistrant une croissance de 5,8%, à 456 972 unités. Il s’est immatriculé 25 010 véhicules de plus que lors du même mois de l’an passé. En revanche, le mois de février 2016 s’était révélé plus porteur, avec 469 464 véhicules. Les marques importées ont affiché une hausse de 8,3% tandis que les immatriculations ont grimpé de 3,6% pour les marques françaises.

PSA dynamique sur les segments récents


Le segment des VO âgés de moins d’un an a progressé de 9,6%, à 46 699 unités, représentant 10% du marché. Les marques françaises y ont été particulièrement dynamiques (+12,3%), à commencer par Peugeot (+24%), qui a profité du succès des 208 (+31,4%), 308 (+19,7%), 3008 (+26,2%) ou encore 2008 (+24,3%). Les immatriculations de Citroën ont augmenté de 9,3% sur ce mois grâce aux C3 Aircross (+84,2%) et C4 Cactus (+50,4%), qui ont compensé le repli des C3 (-9,4%) et C4 (-22,1%). La progression a été plus modeste pour Renault (+2,8%). La Clio a porté les immatriculations de la marque sur ce segment (+34,6%), le Captur a grimpé de 7%, en revanche les Megane (-15,9%), Kadjar (-13,1%) et Twingo (-5,4%) ont marqué le pas.

Du côté des marques importées (+7%), la croissance a été notable pour BMW (+26,4%), portée par les Serie 1 (+41,3%), X2 et X1 (+32,5%), et Mercedes-Benz (+20,9%), grâce aux Classe A (+56,7%), GLC (+43%) et GLA (+54,9%). Fiat (-11,4%) et Ford (-21%) ont en revanche accusé le coup.

Les cinq ans et plus à 62,8% du marché


La tranche des VO âgés de 1 à 2 ans a enregistré une hausse de 8,5%, à 32 817 unités. Citroën et Peugeot y ont respectivement affiché des progressions de 11,9% et 11,6%. Les immatriculations de Renault ont augmenté de 1,5%. Du côté des marques importées, les bonds les plus spectaculaires sont à mettre à l’actif de Fiat (+55,4%), Seat (+48,6%), Skoda (+51%), BMW (+18,8%) et Mercedes (+25,7%).

La principale augmentation a été observée sur le segment des produits âgés de 2 à 4 ans (+16,8%), qui a cumulé 63 709 immatriculations.

En retrait ces derniers mois, le marché des VO âgés de cinq ans et plus y est même allé de sa hausse de 2,5%, à 286 766 unités. En revanche, sa part n’était pas descendue si bas depuis très longtemps : 62,8% des immatriculations (contre 64,8% en février 2018).

+3,3% à fin février


Sur deux mois, il s’est immatriculé 903 777 véhicules d’occasion en France, soit une progression de 3,3% par rapport à la même période de l’an passé. Le bilan est cependant en deçà de 2017, où 916 688 VO avaient été immatriculés.

Le segment des véhicules de moins de 1 an affiche un bond de 13,4%, à 96 809 unités, en partie grâce aux marques françaises (+18,4%). Les immatriculations progressent de 10,1% pour les produits âgés de 1 à 2 ans et de 16,6% pour les 2-4 ans.

Enfin, le marché des véhicules d’occasion âgés de cinq ans et plus accuse un repli de 1,6%, à 567 516 immatriculations, soit une part de 62,8% du marché.