Après le rebond de 13,3% en septembre, le marché des utilitaires d’occasion (-5t) a profité d’un jour ouvré supplémentaire en octobre pour enregistrer une deuxième hausse consécutive. Il s’est immatriculé 75 153 VUO sur ce dernier mois, soit une croissance de 2,4% par rapport à octobre 2017. Toutes les principales marques du marché ont affiché des variations positives.

Comme pour le marché des voitures particulières, le segment des produits âgés de moins de un an se porte bien : +6,4% à 3 567 unités. Les résultats sont toutefois très disparates selon les marques. Ainsi, les immatriculations de Peugeot et de Citroën grimpent respectivement de 28,2% et de 19,1%. La marque au lion surfe sur les bonds des Expert (+54,5%) et Partner (+33,3%) et Citroën sur Berlingo (+16,8%) et Jumpy (+13,2%), modèles qui sont fabriqués sur les mêmes ligne de production. Pour Renault, le bilan est négatif (-3,6%), en partie à cause du recul du Trafic (-13,1%), tandis que le Kangoo a tenu son rang sur ce segment (+1,9%). Du côté des marques importées, le mois a été bénéfique pour Ford (+14,8%), Mercedes-Benz (+66,2%), Volkswagen (+20,7%) et Opel (+18,8%), beaucoup moins pour Fiat (-13,5%).

Rebond pour les vieux VUO

La tranche des VUO âgés de 1 à 5 ans a enregistré une progression de 5,4%, à 14 674 unités. Sur ce segment, les immatriculations de Renault ont affiché un bond de 16%, celles de Peugeot ont légèrement augmenté (+0,7%) tandis qu’elles ont reculé pour Citroën (-2,3%).

Enfin, et cette fois-ci contrairement aux VP, le marché des véhicules utilitaires âgés de 5 ans et plus a repris des couleurs en octobre : +16,1% , à 54 066 unités.

Au cumul des dix mois, le marché français des VUO accuse un repli de 2,2% par rapport à la même période de l’an passé, à 664 135 unités. La tendance est très favorable pour les véhicules récents (moins de 1 an) qui progressent de 9,6%, à 33 057 immatriculations. Le segment des produits âgés de 1 à 5 ans reste étale par rapport à l’an passé : -0,1%, à 134 526 unités. Enfin, malgré le sursaut du mois d’octobre, le bilan reste négatif pour le marché des VUO âgés de 5 ans et plus, qui accuse une baisse de 2,2%, à 430 829 véhicules. Il représente 65% des immatriculations d’utilitaires d’occasion en France.