Le WLTP n’a pas loupé son entrée en scène : pour le deuxième mois consécutif, les immatriculations sont en recul en Europe, cette fois-ci de 7,4% en octobre avec 1 118 882 véhicules neufs distribués dans l’Europe élargie (Islande, Suisse, Norvège inclus). Sur 30 marchés recensés par l’ACEA, 3 seulement observent une progression : la Croatie, la Grèce et la Lituanie.

Partout ailleurs, les ventes s’effritent. Certains pays sont en chute libre (Roumanie, Suède), d’autres baissent (Pays-Bas, République tchèque), tandis que d’autres encore, comme la France, font quasiment du surplace avec un retrait des ventes inférieur à 5%. Sur les 5 principaux marchés qui représentent la majeure partie des ventes du continent, il est intéressant de noter que l’Hexagone est celui qui s’en tire le mieux : 2694 ventes mensuelles de moins, quand l’Italie en perd 11 762, l’Espagne 6266, le Royaume-Uni 4593 et l’Allemagne 20 227.

Groupe par groupe, le constat est sensiblement le même qu’en septembre dernier. Le WLTP est une véritable torture infligée à Volkswagen, dont les immatriculations baissent de 21,6% et la part de marché de 3,8 points. Le groupe allemand parvient toutefois à devancer PSA en octobre, ce qui n’avait pas été le cas un mois auparavant. Le groupe français réalise d’ailleurs un mois honorable, avec une baisse des immatriculations de 1,2% ; contrairement au concurrent Renault, qui souffre d’une chute de 14,6% de ses ventes. Singulièrement, si le groupe Volkswagen n’en finit pas de perdre des points, ce n’est pas le cas de ses compatriotes BMW (+13,6% d’immatriculations) et Daimler (+7,6%).

L’analyse par marque met en lumière ce phénomène : Audi voit ses ventes se diviser plus que par 2 en octobre (-53%), quand BMW progresse de 12,4% et Mercedes de 7,9%. Hier roi du premium, Audi vend désormais deux fois moins que BMW… Parmi les généralistes, la contre-performance de la marque Renault est palpable, avec -23,4% de ventes. L’Alliance a du mal dans son ensemble en octobre, avec Nissan en baisse de 26,2%. A l’autre bout du spectre, Peugeot (+1,9%), Citroën (+3,7%), Toyota (+5,3%) et Kia (+4,5%) sont ceux qui tirent leur épingle du jeu.

Au cumul des 10 mois écoulés, le marché du véhicule neuf progresse de 1,5 %  avec 13 424 383 immatriculations.