Après des mois d’août et de juillet qui échappaient aux règles traditionnelles de modélisation, sur fond de WLTP, le marché français des VPN est revenu à un rythme de croisière en octobre : 173802 immatriculations, soit un léger repli de 1,52% par rapport à octobre 2017. La fin de l’année étant redoutée par plusieurs analystes, ce résultat apparaît plutôt réconfortant. Dans un post, Julien Billon (AAA-Data) souligne néanmoins qu’il y avait un jour ouvré de plus que l’an passé (23 jours contre 22).

Au cumul des 10 premiers mois de l’exercice, le marché demeure bien orienté avec 1,05 million d’immatriculations, pour une croissance de 5,7% par rapport à la même période de référence 2017 (1,73 million).

Au sein des groupes français, le panorama n’évolue guère et le groupe PSA se distingue : +9,22% à 61669 unités. En octobre, Citroën a été le principal fer de lance du groupe (+14,7%), mais Peugeot continue d’afficher un franc dynamisme (+8,3%). Seule la marque DS marque un temps d’arrêt (-12,1%). De son côté, Opel progresse de 5,1%.

Pour le groupe Renault, le cycle est sans surprise moins engageant, à l’image de la marque au losange qui perd 9,6%. Mais Dacia continue d’affoler les compteurs (+19,4%) et Alpine voit ses livraisons s’intensifier (91 unités sur le mois).

Chez Nissan, la dégringolade se poursuit (-48,5%), tandis qu’Infiniti n’a immatriculé que 10 véhicules (-92,9%).

Les difficultés se confirment aussi au sein du groupe Volkswagen, à -23,5%. Les marques Volkswagen, Audi et Porsche sont dans le dur, mais Seat et Skoda conservent leur dynamisme (respectivement +26,4% et +15,5%). Notons qu’au cumul des 10 mois, Volkswagen reste encore dans le vert, mais la marge devient ténue.

Par ailleurs, Toyota reste bien orientée (+18,3%), au même titre que Kia (+7,9%) et Hyundai (+8%). Fiat et Suzuki ont connu un net coup d’arrêt en octobre, mais la tendance de leur activité commerciale au cumul des 10 mois reste excellente.

Enfin, pour le segment premium, les déboires d’Audi constituent un cas à part, car BMW enregistre un recul limité (-2,1%), tandis que Mercedes-Benz a trouvé un nouvel élan (+14,7%). Derrière, Volvo continue de tracer son sillon avec une nouvelle performance remarquable en octobre (+22,2%).

-Retrouvez le détail des statistiques par marque à fin octobre 2018 en cliquant sur le lien ci-dessous (AAAData)