Au pointage du 25 septembre 2018, le marché hexagonal accusait déjà un recul de 3,4%. Finalement, plutôt que de limiter les dégâts, les derniers jours du mois n’ont fait qu’amplifier la baisse, et dans des proportions considérables. Au total, 148 752 voitures neuves ont été immatriculées en septembre, soit une chute de 12,8% et un déficit de près de 22 000 unités par rapport au même mois de l’an passé (qui comptait 21 jours ouvrés contre 20 cette année). Il s’agit du mois le moins prolifique de l’exercice 2018 en termes d’immatriculations. Il faut aussi remonter à septembre 2013 pour trouver trace d'un volume inférieur (142 166 unités).

Peugeot, qui s’était montré plutôt sage en août, a récolté les fruits de sa politique en affichant une légère hausse de 0,7%, et surtout une part de marché de 19,7%. La marque au lion, qui place quatre modèles dans le top 10, devance assez largement Renault pour qui le contrecoup a été brutal : chute de 23,5% et une pénétration de 18,9%. Citroën a poursuivi sa marche en avant (+4,7%) et enregistré sa plus haute part de marché de l’exercice 2018 (10,6%).

"Nous sommes satisfaits de notre performance car nos livraisons ont été parfaitement conformes à nos prévisions, comment Amaury de Bourmont, directeur du commerce de Citroën. Nous avons gagné 1,8 point de part de marché VP par rapport au mois de septembre 2017 avec des canaux qui sont bien orientés, puisque nous avons vendu 52% de nos voitures aux particuliers. Pour une marque généraliste c'est très bien. Ces résultats confirment le bon niveau de commande observé ces derniers mois".

+6,5% sur neuf mois


De manière générale, les tendances se sont révélées très hétérogènes sur ce mois de septembre. Toyota (+11,7%), Opel (+9,9%) et Hyundai (+36,4%) ont été au rendez-vous. En revanche, les immatriculations de Volkswagen (-34,4%), Nissan (-76,6%) et Audi (-55,4%) ont plongé. Globalement, les marques qui avaient le plus grimpé en août sont aussi celles qui ont le plus reculé en septembre.

Au cumul des neuf premiers mois, le marché automobile hexagonal est toujours en avance avec une progression de 6,5% par rapport au même mois de l’an passé, à 1 662 684 unités. Dacia (+21,3%), Fiat (+22,6%), Opel (+19,1%) et Kia (+18,2%) affichent les hausses les plus notables. Malgré le décrochage en septembre, au cumul, Renault annonce "sa meilleure performance VP depuis 7 ans".

Deux marques sont dans le dur : Nissan (-5,8%) et Audi (-13,2%). La marque aux anneaux perd du terrain sur Mercedes-Benz et BMW, qui accusent pourtant elles aussi un repli depuis janvier, respectivement de 0,7% et 1,6%.

Immatriculations de VP neuf en septembre 2018

                   
  Marque 09 mois 2018 Part Ecart septembre-18 Part Ecart
1 Renault 319 746 19,2 + 3,2 28 111 18,9 23,5
2 Peugeot 294 691 17,7 + 8,3 29 353 19,7 + 0,7
3 Citroën 161 093 9,7 + 4,1 15 751 10,6 + 4,7
4 Dacia 108 234 6,5 + 21,3 9 353 6,3 + 5,5
5 Volkswagen 104 830 6,3 + 3,8 6 807 4,6 34,4
6 Toyota 70 907 4,3 + 9,1 7 128 4,8 + 11,7
7 Ford 63 075 3,8 1,4 5 095 3,4 14,4
8 Fiat 62 711 3,8 + 22,6 4 940 3,3 14,3
9 Opel 54 259 3,3 + 19,1 6 404 4,3 + 9,9
10 Nissan 51 914 3,1 5,8 1 458 1,0 76,6
11 Mercedes 45 613 2,7 0,7 5 612 3,8 11,4
12 BMW 42 512 2,6 1,6 4 936 3,3 4,1
13 Audi 41 320 2,5 13,2 2 444 1,6 55,4
14 Kia 32 558 2,0 + 18,2 3 196 2,2 + 5,5
15 Hyundai 26 683 1,6 + 27,5 3 021 2,0 + 36,4
  Autres 182 538 11,0   ns 15 143 10,2   ns
  Total Marché 1 662 684 100 + 6,5 148 752 100 12,8
                   
  Source CCFA - données provisoires au 30 Septembre 2018