Selon SRA (Sécurité et réparation automobiles), organisme dépendant des sociétés d’assurances, le taux moyen pondéré de la main en carrosserie en France a progressé de 2,6% au cours de douze derniers mois. La main d’œuvre (produit du taux horaire par le temps de réparation) représente 42,5% du coût total de la réparation. En 2013, l'inflation devrait s'établir aux alentours de 1%.

D'importants écarts

La dispersion des taux horaires reste forte dans l’Hexagone. Un quart des réparateurs facturent à 65 euros et plus, alors que 32% sont en dessous des 50 euros. Le niveau de prix dépend bien sûr de la zone géographique. En région parisienne, où les prix sont les plus élevés, plus de la moitié des réparateurs facturent au-delà des 65 euros. Dans l’Ouest de la France, ils ne sont que 8% à franchir la barre des 65 euros.

Le Sud-Ouest augmente davantage

SRA observe que c’est dans le Sud-Ouest de la France que la progression des taux a été la plus élevée : +3,5% au cours des douze derniers mois. Cela dit, dans cette région, seulement 17,8% des réparations facturent à plus de 65 euros de l’heure. Le panel de SRA qui permet d’établir ces statistiques représente l’ensemble des carrossiers quel que soit leur statut et prend en compte l’effectif productif des réparateurs. L’organisme précise que les majorations constatées ne sont pas toujours celles répercutées, à cause des conditions commerciales spécifiques.