Le groupe Dyson vient en effet d’annoncer que les ingénieurs en charge du projet de développement d’un véhicule électrique s'étaient installés dans leur nouveau site de recherche sur un ancien terrain d'aviation du sud-ouest de l'Angleterre. Situé à Hullavington, dans le comté du Wiltshire, ce centre de recherche est bâti sur un ancien terrain aéronautique de la Royal Air Force. Il s'agit du deuxième centre de R&D de Dyson, après celui de Malmesbury, situé à quelques kilomètres de là, mais déjà complètement occupé.

"Jusqu'à présent, Dyson a investi 93 millions d'euros dans son nouveau centre de technologie avec la restauration de deux hangars datant de 1938. Les 400 membres de l'équipe automobile de Dyson ont déménagé dans ce nouvel espace et trois bâtiments supplémentaires en cours d'aménagement seront prêts dans les mois à venir", explique un porte-parole du groupe, avant d’ajouter que Dyson prévoit d'investir plus de 130 millions d’euros supplémentaires dans une deuxième phase d'aménagement à Hullavington, qui va inclure la mise en service d’une piste d’essai pour le véhicule en cours de développement.

Aucune nouvelle information n’a filtré autour du projet. Rappelons que Dyson a récemment annoncé qu’il travaillait sur le développement d'un véhicule électrique, vraisemblablement très haut de gamme et porté par un investissement initial de 2,2 milliards d'euros. Un lancement à l’horizon 2021 est parfois évoqué, James Dyson promettant un véhicule de rupture.