Selon une étude d’Opinin Way, 59%1 des automobilistes ne font pas systématiquement tous les contrôles essentiels (fonctionnement et propreté des éléments du véhicule, usure et pression des pneumatiques, niveaux de fluides) sur leur véhicule avant leurs départs en vacances.
Fort de ce constat, Carglass, Total, l’association Prévention Routière, l’AsnaV (Association nationale pour l’amélioriation de la vue), Bosch et Euromaster, qui ont commandé cette étude, lancent une opération de communication. Baptisée « Parés pour les vacances ! », cette opération se déroulera du 15 juin au 21 août 2015.

Ce qui angoisse les Français avant de partir

L’enquête d’Opinion Way révèle que 83% des automobilistes français avouent redouter les manoeuvres et les comportements dangereux de certains conducteurs sur la route (vitesse, téléphone au volant, endormissement, conduite sur la file du milieu sur l’autoroute…).

Parmi les autres sources d’appréhension sur la route :
  •  Les embouteillages ou l’attente aux péages : ces facteurs d’allongement du temps de parcours sont craints par 68% des automobilistes et par 81% des automobilistes franciliens, pourtant plus habitués à ces situations.
  • Plus de la moitié (55%)1des automobilistes redoutent par ailleurs un souci mécanique, panne ou crevaison, au moment de prendre le volant. C’est particulièrement le cas chez les femmes (60%).
  • Enfin, un automobiliste sur deux redoute de devoir rouler la nuit (49%). Cette appréhension est particulièrement partagée chez 62%1 des femmes, contre 37%1 chez les hommes.

Ce qu'ils devraient faire et ne font pas

En revanche, les Français ne pensent pas encore systématiquement à vérifier ou à faire vérifier les éléments mécaniques de leur voiture, ni leur propre vision, avant leurs départs en vacances.
Si avant de prendre la route, les Français pensent globalement à contrôler les éléments mécaniques de leur voiture, ils sont pourtant encore :
  • 67% à ne pas faire contrôler systématiquement la mécanique de leur véhicule : moteur, disques et plaquettes de freins…,
  • 48% à ne pas vérifier de façon systématique le fonctionnement et la propreté des éléments de visibilité du véhicule : feux, pare-brise, essuie-glaces…
  •  et 47% à ne pas toujours vérifier les niveaux de fluides.

Par ailleurs, le véhicule n’est pas le seul à être négligé, puisque 31%1 des automobilistes affirment ne jamais faire contrôler leur propre vision chez un opticien ou un ophtalmologiste, élément pourtant indispensable pour une conduite sereine.

Les anciens sont les plus sages

Sans surprise, ce sont les automobilistes de 50 ans et plus qui ont les meilleurs réflexes de contrôle et de vérification de leur véhicule et de leur vision :
  • 95% des automobilistes de 50 ans et plus pensent à faire vérifier les éléments mécaniques du véhicule (pneumatiques, visibilité, niveau de fluides) alors qu’ils sont 10% de moins à le faire parmi les 25-34 ans.
  • 73% d’entre eux pensent à faire contrôler leur vision, contrairement aux 25-34 ans, qui ne ressentent pas encore cette nécessité (59%).