Si Goodyear revendique la paternité du premier pneumatique quatre saisons et ce, dès 1985, force est aujourd'hui d’admettre que ce nouveau segment de marché a réellement pris son envol lors du lancement de la gamme Cross Climate de Michelin en 2015. Depuis, le succès de ce type de pneus est au rendez-vous et quasiment tous les grands manufacturiers proposent une offre sur le marché. Selon le SPP (Syndicat des Professionnels du Pneu), ce segment a représenté 6% du marché en 2017, pour une progression spectaculaire de 44% par rapport à 2016. D'autres observateurs considèrent même que ce segment pourrait atteindre de 10 à 12%. Allopneus.com a voulu analyser les motivations de ces clients et a donc supervisé une enquête de type survey monkey sur un échantillon de 3356 consommateurs ayant fait un achat de cette nature sur le site. 

Un plébiscite !


80% des acheteurs interrogés se sont déclarés être déjà convaincus, avant leur achat, de l’intérêt de s’équiper de pneus quatre saisons.

56% des répondants estiment que la marque est un critère important dans leur choix lors de l’achat (notons que les avis de consommateurs figurant sur le site jouent un rôle important dans le processus de sélection (19%), devant les tests comparatifs, 17%).

21% des acheteurs affirment être très attentifs aux offres promotionnelles, « ce qui s’explique par un surcoût moyen de l’ordre de 7% des pneus quatre saisons par rapport aux pneus été », explique Dominique Stempfel, porte-parole d’Allopneus.com.

94% des utilisateurs de pneus quatre saisons mettent en avant leur polyvalence et le sentiment de sécurité avéré qu’ils procurent.

6% d’utilisateurs se déclarent insatisfaits. C’est peu et les rares réserves ont été émises sur la longévité et le bruit (3%) et sur les performances (2%) inférieures à celles d’un pneu hiver en situation hivernale (ce que les manufacturiers assument pleinement).

Quel est le profil type de l’acheteur d’un pneu quatre saisons ?


« Son profil est sensiblement plus âgé de 2,5 ans que le client moyen d’Allopneus.com. L’étude met en évidence deux motivations différentes : les utilisateurs qui roulent peu sont à la recherche d’un produit qu’ils peuvent conserver toute l’année pour un usage local, les grands rouleurs veulent un produit tous temps performant pour affronter des conditions météorologiques susceptibles de changer en cours de route.
Sur le plan géographique, en toute logique, ils se concentrent à proximité des zones blanches, Auvergne-Rhône-Alpes, Grand Est et Sud-Ouest. On note également une surpondération sur les grandes métropoles, la motivation des utilisateurs se rapprochant de celle des grands rouleurs pour sécuriser de grands déplacements même s’ils sont peu fréquents.
A noter que certains pays limitrophes rendent obligatoires l’utilisation de pneumatiques M+S ou 3PMFS*** avec des législations différentes : obligation totale (Autriche), obligation partielle en fonction des conditions climatiques (Allemagne, Suisse) ou sur certaines régions (Italie)
», détaille l’étude d’Allopneus.com.

Des perspectives commerciales encore très prometteuses


« La progression du segment 4 Saisons sera amplifiée par l’arrivée massive sur le marché de SUV / Crossovers dont la part approche 40% des immatriculations. Plus que les voitures routières ou sportives, ces véhicules polyvalents s’accommoderont de pneumatiques polyvalents. Certains constructeurs ont déjà adopté des pneus 4 Saisons en première monte et les manufacturiers étendent leurs gammes vers les très grandes dimensions, pour certains jusqu’à 20 pouces », souligne Dominique Stempfel, relayé par Bruno Hétier, en charge du marketing d’Allopneus.com : « Allopneus.com est un observatoire permanent du comportement des consommateurs et un révélateur de tendances. Nos performances commerciales montrent que le pneu quatre Saisons dispose d’un très important potentiel de développement. On peut penser qu’il va rapidement dépasser les 20% de nos ventes et se positionner au niveau de nos ventes de pneus hiver ».
Une nouvelle d’autant plus réjouissante pour les manufacturiers et leur distribution que ces pneus quatre saisons font valoir des marges moyennes supérieures à celles des enveloppes été.