Les Trophées des femmes de l’industrie ont récemment été remis par nos confrères de L’Usine Nouvelle et il convient de mettre en exergue que plusieurs dirigeantes du groupe Renault figurent au tableau d’honneur.

Ainsi, le trophée de la « femme de R&D » revient à Anne Guillaume.  Agée de 56 ans et bardée de diplômes prestigieux, elle fait valoir un riche parcours dans l’aéronautique avant de rejoindre Renault dans les années 2000. Elle supervise ensuite le Lab (Laboratoire d’accidentologie, de biomécanique et d’étude du comportement humain), un groupement d’intérêt qui rassemble des chercheurs de Renault et de PSA. Le Lab travaille notamment de manière prospective sur le véhicule autonome, sous l’angle de la sécurité et par conséquent, sur les IHM (interfaces homme-machine).

De plus, le trophée de la « femme de production » a été décerné à Anne-Catherine Brieux, âgée de 44 ans et titulaire d’un diplôme d’ingénieur en énergétique et propulsion de l’Institut national des sciences appliquées (Insa). Elle rejoint Renault au début des années 2000, à l’usine de Cléon, en dirigeant le projet du moteur 2 litres essence destiné au Duster. Une réussite remarquable et d’ailleurs remarquée, puisqu’elle est promue à la tête du vaste site industriel fabriquant des moteurs, situé à Valladolid, en Espagne. L’usine a produit plus de 1,58 million de moteurs en 2017, dans les familles K9, HR09 et HR13. On y fabrique aussi des pièces de rechange (culasses, vilebrequins, bielles, volants, arbres à cames, carters). Le site réunit quelque 2350 employés sur une surface de 265652 m², organisée en 22 lignes d’usinage et 3 lignes d’assemblages.

Enfin, pour être complet, ajoutons que Maristela Castanho, 52 ans, VP Revenue management de Renault, était nominée dans la catégorie « femme de l’international ».

Des récompenses qui ont enthousiasmé Rémi Bastien, VP en charge de la prospective au sein du groupe Renault, et qui écrit dans un post : « La distinction remise à Anne Guillaume récompense un parcours exceptionnel au service de la société, qu’elle poursuit dans la continuité de sa direction du Lab, par son action déterminée pour la sécurité routière en tant qu’expert leader. Elle était en bonne compagnie, puisque Anne Catherine Brieux, directrice de l’usine moteur de Valladolid, a été élue aussi pour la catégorie production. Immense bravo à elles deux !! ».