Volkswagen a réalisé le meilleur mois de juillet de son histoire avec un total de 505 900 voitures livrées dans le monde, soit une progression de 8,4% par rapport au même mois de l’an passé. L’Europe a été le grand artisan de ce succès avec un total de 162 500 unités écoulées, en hausse de 30,2%. « Cette situation est principalement due au fait que de nombreux marchés ont mis en œuvre des programmes efficaces pour la vente de véhicules homologués NEDC avant l’entrée en vigueur de la procédure d’homologation WLTP, prévue le 1er septembre », explique la marque. Le Vieux Continent a représenté un tiers de ses ventes.

En Chine, son premier marché mondial avec une part de 44% des ventes, Volkswagen a accusé un repli de 2,4% en juillet, avec 223 500 livraisons. « Cette baisse en Chine est liée à une réduction des droits de douane sur les véhicules importés. Suite à ce changement, les clients ont pris davantage de temps dans leurs décisions d’achat », justifie la marque. Sur ce mois, le lancement de nouveaux produits a permis à Volkswagen d’enregistrer des bonds significatifs au Brésil (+38,3%) et aux Etats-Unis (+12,7%).

Prochains mois difficiles


Au cumul des sept premiers mois, la marque de Wolfsburg a livré un total de 3 624 600 voitures dans le monde, affichant une progression de 6,5% par rapport à la même période de l’année précédente. Volkswagen progresse sur ses principaux marchés, à commencer par l’Europe (+11,3%), la Chine (+5,1%) et les Etats-Unis (+8%).

« Avec des livraisons cumulées atteignant 3,6 millions de véhicules, nous avons dépassé le record précédent de la marque Volkswagen pour cette période. Cependant, les prochains mois seront plus difficiles. Le passage à la procédure d’homologation WLTP entraînera probablement des retards dans les livraisons, ce qui aura un impact sur certaines gammes de produits en Europe », prévient Jürgen Stackmann, membre du directoire de la marque Volkswagen en charge des ventes.