Les 4x4, SUV ou encore les crossover sont tendance, l'affaire commence à être connue. Mais leur croissance au sein des statistiques de ventes de voitures neuves en France vient d'atteindre un premier palier significatif. Sur le quadrimestre écoulé, les SUV ont représenté 30,3% des VP vendus, soit 3,7 points de plus qu'au premier quadrimestre 2016.

Une croissance due à la prolifération de nouveaux modèles français et étrangers, mais aussi au succès des produits Peugeot : +12,2% d'immatriculations sur le quadrimestre pour le Peugeot 2008, 22 326 exemplaires de 3008 distribués depuis le début de l'année et une 6e place au palmarès des voitures les plus vendues. A contrario, les produits Renault souffrent un peu plus, bien que leurs chiffres de diffusion demeurent très élevés. Le Renault Captur accuse le coup depuis le début de l'année (-12,6%), tout comme le Kadjar (-20,6%) ou même le Dacia Duster (-5,9%).
Les modèles venus d'ailleurs se sont aussi taillés une part de choix sur les quatre premiers mois de l'année : +3,7% pour le Nissan Qashqai, +5% pour l'Opel Mokka, +40,6% pour le Ford Kuga... Le nouveau Volkswagen Tiguan aussi a su se faire une place avec 10 831 ventes à ce jour.

La carrosserie qui a le plus souffert de la concurrence des SUV est assurément le monospace : 9,1% des immatriculations en 2017 contre 11,5% à fin avril 2016. La berline aussi a légèrement décru, avec 50,4% de parts contre 51,6% un an auparavant.

Ce plébiscite du SUV dépasse largement les frontières françaises. Selon le cabinet Jato, qui n'a pris en compte que le premier trimestre 2017, les SUV ont représenté 28,4% des VN vendus en Europe (+3,4 points). Jato explique notamment ce phénomène par le succès des différents produits du groupe Volkswagen (Tiguan, Seat Ateca...) mais aussi par l'arrivée progressive sur le marché des 4x4 hauts de gamme de Jaguar et consorts.