Malgré un bon signal en mars (+2,5%), les ventes mondiales de la marque Volkswagen affichent une légère baisse de 1,3% au cumul des trois premiers mois de 2017. Elles s’établissent à 1 440 900 unités.

Ce score médiocre tient d’abord au recul de ses livraisons en Chine (-3,8%), son plus grand marché, qui représente 42,8% de son volume planétaire. Sur son marché national, l’Allemagne, la marque est également à la peine, se repliant de 6,8% à 129 200 unités. Ce mauvais score pèse sur ses performances en Europe de l’Ouest où ses immatriculations refluent de 2,6% à 369 600 unités.

Les bonnes surprises viennent d’Outre-Atlantique. En Amérique du Sud (hors Brésil), Volkswagen voit ses ventes bondir de 12,8% flirtant avec les 100 000 unités. Au Brésil, où le marché reste difficile, les ventes stagnent à 59 200 véhicules. Aux Etats-Unis, la marque semble sortir des turbulences du dieselgate avec un bond de 10,1%, à 76 300 unités.