Le projet Drives, qui rassemble 24 partenaires européens issus de 11 pays de l’UE, et le réseau professionnel LinkedIn, se rapprochent par le biais d’un partenariat visant à « mieux comprendre l’évolution des métiers et des besoins en matière de compétences au sein de l’industrie automobile de l’UE ».

« L’industrie automobile constitue l’un des moteurs de l’économie européenne. La chaîne de valeur du secteur automobile emploie des millions d’européens et fait actuellement face à de nombreux changements structurels tels que des normes d’émission plus strictes, la décarbonisation, de nouveaux concepts de la mobilité, une part croissante des technologies numériques, y compris les logiciels, dans la valeur ajoutée des voitures, les modifications dans les préférences des consommateurs, notamment. Un des objectifs du projet Drives, en tant que plan de coopération sectorielle en matière de compétences dans le secteur automobile, consiste à cartographier les manques et les inadéquations actuels du secteur en matière de compétences, tout en analysant les tendances émergentes ainsi que les besoins futurs en matière de compétences. Cet objectif aboutira à l’élaboration et à la tenue d’une feuille de route stratégique en matière de compétences automobiles, qui servira de base pour mettre à jour les cadres de compétences actuels et en élaborer de nouveaux. L’apport du graphique économique de LinkedIn permettra de renforcer cette réalisation en exploitant les informations et l’expertise du plus grand réseau professionnel. Chez Drives, nous nous engageons résolument et nous sommes impatients d’entamer cette collaboration », précise Jakub Stolfa, gestionnaire de projets chez Drives, (VSB – Université technique d’Ostrava), relayé par Sue Duke, responsable de l’équipe « Politique publique internationale et Economic Graph » de LinkedIn : « L’industrie automobile a longtemps été et continue d’être une des championnes de l’économie européenne, tant du point de vue économique que de l’emploi. Comme d’autres industries, le secteur automobile est largement influencé par les changements amenés par la 4e révolution industrielle, y compris l’incidence de l’intelligence artificielle (IA) et de l’automatisation. Il sera capital de comprendre la façon dont le secteur automobile est en train d’évoluer dans cette nouvelle ère afin d’en anticiper l’incidence sur les compétences qui seront nécessaires à l’avenir et de préserver durablement sa compétitivité. Nous nous réjouissons de travailler avec DRIVES pour optimiser l’Economic Graph de LinkedIn - notre carte numérique du marché du travail - afin de donner vie à ces nouveaux changements et tendances du secteur et de fournir aux décideurs politiques, aux entreprises ainsi qu’aux travailleurs les informations et les idées qui leur permettront de réaliser pour l’avenir des actions pertinentes et adaptées ».