Le process de fabrication sur une ligne d’assemblage multi-véhicules et multi-énergies est désormais au cœur de la stratégie industrielle de PSA. Alors que l’usine de Poissy (Yvelines) a entamé sa transformation en 2016 via l’installation de la plateforme CMP, déjà opérationnelle pour la prochaine production de la DS 3 Crossback thermique (mais aussi en version électrique), le groupe annonce l’attribution d’un nouveau modèle SUV du segment B pour Opel/Vauxhall sur celle-ci. 

Trois véhicules sont actuellement produits sur le site des Yvelines, soit la DS 3 Crossback, la DS 3 et la Peugeot 208. Mais la production de cette dernière s’achèvera d’ici peu et s’effectuera au Maroc et en Slovaquie. Une transition qui laisse donc la place pour la fabrication du nouveau petit SUV Opel Mokka X, dont la production sera lancée en 2020 en version thermique et en version électrique sous l’appellation e-Mokka X.

" Notre process unique de fabrication multi-véhicules et multi-énergies, développé dans l'ensemble de nos usines, renforcera notre agilité dans le contexte de la transition énergétique. C'est un atout clé qui fera la différence dans les années à venir, et un levier fort pour soutenir notre offensive d'électrification. Nous sommes en ligne avec l’objectif de fabriquer une version électrifiée pour tous nos nouveaux modèles dès 2019 et une gamme 100% électrifiée (électrique ou plug-in hybrid) pour nos cinq marques en 2025", souligne Yann Vincent, Exécutive Vice-Président Industrie et Supply Chain de PSA.

Une annonce qui intervient dans un contexte difficile pour PSA. Rappelons que le constructeur va fermer prochainement les sites de Hérimoncourt et de Saint-Ouen.

Le site de production de Poissy en quelques chiffres :
• Année de création : 1938
• Superficie : 155 ha
• Certifications : ISO 9001 et ISO 14001
• Environnement : recyclage et valorisation de 98% des déchets
Production : 175 000 véhicules en 2018 avec une cadence de 38 véhicules/heure
• Véhicules : Peugeot 208 , DS 3 et DS 3 Crossback