Le marché automobile français est remarquablement en grande forme ! Ce sont exactement 175 397 voitures particulières neuves qui ont été immatriculées au mois de juillet 2018 en France, soit une progression de 18,9% par rapport au même mois en 2017. Ce mois écoulé comptait 22 jours ouvrés contre 20 l’an dernier. Au cumul des sept premiers mois de l’année, la France compte plus de 1,36 million de véhicules vendus. Une hausse significative de 6,3% en comparaison du glissement de janvier à juillet en 2017.

Et les voyants sont au vert pour la plupart des marques. Minoritaires, les françaises gardent tant bien que mal la main sur le mois avec 78 779 ventes et une part de marché à 44,91% (78 779 unités) soit une progression de 15,9%. Peugeot se démarque avec ses 30 726 immatriculations, soit une part de marché à 17,52% (+15,7%). Renault la talonne avec 27 672 unités soit une part à 15,78% (+14,8%). Citroën suit : 17 578 ventes et 10% de part de marché soit une progression de 13,2%. DS met un coup d’accélérateur ce mois-ci avec un bond de 49,6% à 2 648 unités.

Les marques étrangères montrent aussi les crocs : elles affichent une croissance de +21,4%, soit une part de marché de 55% pour 96 617 unités vendues dans le mois. Notons que Volkswagen s’aligne à la 4e place avec 13 095 immatriculations et une part qui s’élève à 7,47% (+23,4%, au-dessus de la moyenne pour les marques étrangères). Mention spéciale à Mitsubishi, Jaguar et Jeep, qui reprennent des couleurs sur ce mois. Voici en détail le Top 15 des résultats par marque :
Par modèle, le mois de juillet a été très bataillé. Sur le plan français, la Renault Clio IV garde une légère avance sur la Peugeot 208 avec respectivement 7 741 modèles vendus contre 7 118. La première augmente de 9,6% quand la deuxième s’aligne à 8,3%. Le 3008 II rafle la troisième place car il s’est écoulé à 6 988 exemplaires (+14%). La Citroën C3 III loupe donc la marche du podium avec 5 268 unités (+0,8%). Notons que le Peugeot 2008 la presse également avec seulement cinq exemplaires de moins.

Les modèles étrangers se sont particulièrement bien illustrés dans l’Hexagone également, même si le premier fait partie d’un groupe français, que le deuxième est fabriqué en France et que le troisième fait partie d’une alliance avec des constructeurs français. La Dacia Sandero a enregistré 5 323 immatriculations (+17%) quand la Toyota Yaris s’est écoulée à 3 310 unités (+38%). Le Nissan Qashqai 2 a réalisé 3031 ventes (+62%).