Avec 173 799 véhicules neufs immatriculés en octobre (-1,5%), le marché paraît retrouver ses esprits avec les tendances à la hausse puis à la baisse d'août et de septembre.
Le trio habituel caracole donc toujours en tête des ventes : la Renault Clio (10 436 immatriculations, +8,2%), la Peugeot 208 (9098, +5,5%) et la Citroën C3 (7260, +19,8%). La dynamique est plutôt à mettre sur le compte de la Citroën, dont la version Aircross marche aussi très fort (+101,2%). Dans ce segment des polyvalentes françaises, seule la DS3 décroche (112 ventes, -88,9%) tant le poids des années se fait sentir.

Les petits SUV ont connu quelques vicissitudes. Le Peugeot 2008 (5423 unités distribuées, -6,7%) s'est mieux vendu que son concurrent le Renault Captur (4612, -19,2%). Peugeot réussit d'ailleurs à merveille le passage de la berline au SUV. Le couple 3008 / 5008 n'en finit pas de progresser, tandis que le 3008 à lui seul constitue le troisième véhicule le plus vendu de France. Toujours concernant les engins français,
Renault Twingo
trois Renault sont à observer : la Twingo, qui plaît bien (3886 ventes, +30,3%), la Zoé, qui a repris de l'allant après un mois de septembre passable et le Kadjar, qui cherche toujours son public (1778, -23,5%) en dépit des efforts de Renault comme du réseau pour le soutenir.

Les marques étrangères n'ont pas réalisé un excellent mois d'octobre, avec des ventes en baisse de 4,8% au niveau global. Dacia a plus immatriculé que Volkswagen, car les Golf (1736 immatriculations, -44,5%) et Tiguan (1016, -47,2%) se sont révélés à la dérive. A la dérive aussi la marque soeur Audi : 2755 ventes sur l'ensemble du mois (-53,3%), soit moins que Skoda par exemple. Les Q2 (665 immatriculations, -14,3%), A3 (514, -54,1%) et A1 (340, -67,7%), censés être les best-sellers de la marque, n'ont pas trouvé leur public le mois dernier. Audi souffre toujours de délais de livraison interminables en lien avec l'homologation WLTP.
La relative faiblesse d'Audi contraste avec le mois solide de Mercedes, réalisé grâce aux succès de la Classe A (1647, +34,8%), de la Classe C (823, +13%) et du GLC (714, +31%). Quant à BMW, elle s'en est tirée sans trop de dommages (5108 ventes, -2,1%), grâce à la solidité commerciale des Série 1, X1 et X3.

Au rang des petites surprises, il est à noter le bon mois d'octobre effectué par Ford : 7563 ventes, +13,7%, en raison d'une Fiesta (2881, +75,9%) qui reprend son rang et d'un Ecosport (995, +44,2%) qui se révèle plutôt prisé.
Le succès du Toyota C-HR est en train de devenir un phénomène durable. Ce sont 1845 petits SUV japonais qui ont trouvé preneur (+70,4%) sur le mois. Les SUV de taille relativement modeste ont aussi fait les affaires de Volvo (1832 ventes, +22,2%), grâce aux bonnes ventes des XC40 et XC60 et en dépit d'un XC90 (153 immatriculations, -3,2%) dont l'atterrissage a semble-t-il débuté.

Au cumul des 10 mois, le marché du VN est en hausse de 5,7% à 1 836 481 unités vendues.