Du 1er au 25 septembre 2018 (soit 17 jours ouvrables), le marché automobile français accuse un repli de 3,1% par rapport au même nombre de jours ouvrables en septembre 2017. Il s’est immatriculé exactement 95 537 voitures neuves sur la période. Même si les immatriculations tactiques devraient aller bon train sur les derniers jours du mois, et atténuer quelque peu la baisse, le marché va vraisemblablement subir en septembre sa première variation négative de l’exercice 2018. Après un mois d’août exceptionnel, ce ralentissement était attendu.

55% des ventes à particulier !

Toutefois, à la lecture de ces résultats provisoires, on observe de grosses disparités. Ainsi, les marques françaises se portent relativement bien. Citroën et Peugeot affichent respectivement des progressions de 15,4% et 9,6%. Au 25 septembre, la part de marché de Peugeot s’élevait à 19,6%. La marque au lion pointe d’ailleurs en tête devant Renault, dont les immatriculations augmentent légèrement de 0,3% (part de 18,7%).

Au pointage du 25 septembre, Hyundai figurait également en bonne position (+51,4%), de même que Volvo (+42,4%), Toyota (+19,7%) et Fiat (+18,1%). En revanche, les chutes sont spectaculaires au sein des marques du groupe Volkswagen. Audi accuse une baisse de 62,8%, Volkswagen de 47,2%, Skoda de 23,8% et Seat de 20,4%. Autre marque dans le dur : Nissan (-59,6%).

Les AAA rapportent enfin que les ventes à particulier pesaient 55% des immatriculations au 25 septembre tandis que la part des VD se situaient à 13%. On peut s'attendre à un rééquilibrage dans les derniers jours du mois.


-Retrouvez les statistiques du marché VP au 25 septembre 2018 en cliquant sur le lien ci-dessous