A la faveur de deux jours ouvrés supplémentaires, le marché de l’occasion hexagonal avait renoué avec la croissance en juillet (+1,7%). A l’issue d’un mois d’août atypique pour le secteur automobile, il a subi sa plus forte chute de l’exercice 2018 : -6,4%, à 412 652 unités. C’est 28 300 véhicules de moins que lors du même mois l’an passé. Depuis janvier, les immatriculations de véhicules d’occasion n’ont progressé que deux fois : en avril et en juillet. La tendance s’est donc sérieusement inversée par rapport aux trois précédentes années, rythmées par les hausses et les perspectives de record. Toutefois, 2018 n’est pas terminé et, au regard des immatriculations artificielles de voitures neuves réalisées en août, on peut imaginer un mois de septembre autrement plus dynamique, en particulier pour le segment des VO âgés de moins d’un an.

Celui-ci, qui n’en finissait plus de grimper depuis l’an passé, a enregistré un recul de 1,5% en août, à 36 687 unités. Les marques françaises ont accusé un repli de 3,6%. Les immatriculations de Renault ont reculé de 8,8%, plombées principalement par le Kadjar (-25,5%) et la Twingo (-8,9%). Celles de Citroën ont reculé de 4,2%, avec des lourdes chutes pour les C3 (-31,1%) et C4 (-22,5%). Peugeot a enregistré une hausse de 3,1%, portée par les 208 (+4%), 3008 (+4,8%) et 5008 (+46,5%). Du côté des marques importées (-1,5%), Mercedes-Benz et Opel ont affiché respectivement des bonds de 35% et 12,7%, tandis que les immatriculations de Fiat (-10,7%) et de Ford (-14,2%) se sont contractées. 

Le retard s'accumule par rapport à 2017


La tranche des produits âgés de 1 à 2 ans a également accusé un repli de 0,5% en août. Les marques françaises ont bien résisté (+0,9%), Citroën (+11,2%) et Renault (+2,8%) en tête, tandis que les immatriculations ont dévissé pour certaines marques importées : Fiat (-8,9%), Mini (-15,4%), Nissan (-7%) et Opel (-11,4%). Le segment des VO âgés de 2 à 4 ans a conservé son élan en août, enregistrant une progression de 6,4%.

Enfin, la chute a été particulièrement sensible pour les VO âgés de 5 ans et plus : -10,3%, à 269 218 unités. Ce segment a représenté 65% des immatriculations en août.

Au cumul des huit premiers mois, le marché de l’occasion accuse une baisse de 1,7%, à 3 799 217 véhicules. C’est 64 800 véhicules de moins que l’an passé sur la même période, en revanche cela reste mieux qu’en 2016 (3,69 millions) et 2015 (3,76 millions). Le bilan demeure positif pour le segment des VO de moins d’un an (+3,4%) et celui des produits âgés de 1 à 5 ans (+5,9%).

Immatriculations de VPO par marque en août 2018
(tous segments confondus)


  Août  2018 Jan. à  Août 2018
Marque Volume % %Var Volume % %Var
TOTAL MARCHE 412 652 100,00 -6,4 3 799 217 100,00 -1,7
MARQUES FR. 219 834 53,27 -8,1 2 008 703 52,87 -3,8
CITROEN 48 674 11,80 -7,9 446 667 11,76 -4,0
DS 4 659 1,13 -2,3 41 684 1,10 -0,5
PEUGEOT 77 419 18,76 -6,7 702 928 18,50 -2,5
RENAULT 88 754 21,51 -9,5 814 830 21,45 -5,0
MARQUES ETR. 192 818 46,73 -4,5 1 790 514 47,13 +0,8
ALFA ROMEO 2 848 0,69 -10,9 25 703 0,68 -8,6
AUDI 15 715 3,81 -7,6 147 284 3,88 -2,0
B.M.W. 14 915 3,61 -6,1 143 666 3,78 +0,1
DACIA 8 207 1,99 +14,2 72 629 1,91 +22,0
FIAT 11 468 2,78 -6,9 104 919 2,76 -0,8
FORD 15 375 3,73 -8,6 142 978 3,76 -4,6
HYUNDAI 3 792 0,92 +4,4 34 725 0,91 +5,3
KIA 3 489 0,85 +4,2 31 714 0,83 +8,0
MERCEDES 13 926 3,37 -4,5 136 828 3,60 +3,1
MINI 4 974 1,21 +2,5 44 040 1,16 +6,3
NISSAN 11 299 2,74 +2,3 107 412 2,83 +8,6
OPEL 14 190 3,44 -11,5 132 414 3,49 -4,3
SEAT 5 886 1,43 -4,2 52 485 1,38 -0,4
SKODA 2 424 0,59 +11,0 21 202 0,56 +14,5
SUZUKI 3 159 0,77 -4,9 28 504 0,75 +5,0
TOYOTA 10 880 2,64 +2,7 95 165 2,50 +4,5
VOLKSWAGEN 30 520 7,40 -6,1 285 845 7,52 -0,6
VOLVO 2 256 0,55 -0,6 20 795 0,55 +2,7