Le dernier repli du marché de l’occasion hexagonal remonte à l’exercice 2013. Depuis, il n’a cessé de grimper, pour atteindre l’an passé un record, à 5 678 592 unités. L’exercice 2018 pourrait marquer un nouveau coup d’arrêt pour les transactions de VO. A mi-parcours, le bilan est négatif : -1,5%, à 2 865 843. Il manque un peu plus de 45 000 unités par rapport au premier semestre 2017. Depuis janvier 2018, seul le mois d’avril s’est conclu sur une variation positive (+3,3%). La spirale est négative mais le niveau d’immatriculations demeure encore à un niveau élevé.

Un marché coupé en deux


On constate principalement que le marché est coupé en deux, avec des immatriculations de VO de moins de 5 ans qui se portent bien, témoignant d'une activité toujours florissante pour les professionnels, et des segments au-delà de 5 ans en difficulté.

Ainsi, avec 271 462 unités, les immatriculations d’occasions de moins de 1 an grimpent de 3,5% sur six mois, représentant une part de 9,5% du marché. Citroën y affiche une hausse de 1,5%, grâce aux immatriculations du C3 Aircross (4 039 sur 6 mois), qui compensent les replis des C3 (-10,1%) et C4 (-18,1%). Peugeot accuse une baisse de 2,5% sur ce segment, victime de l’essoufflement de ses modèles phares que sont les 308 (-12,6%), 3008 (-5,8%) et 208 (-2,5%). La chute est encore plus brutale pour Renault (-7,9%), qui souffre des reculs de Megane (-10,2%), Clio (-12,7%) et Kadjar (-14,3%). Du côté des marques importées, les allemands ont porté ce segment des VO de moins de 1 an : BMW (+25%), Mercedes-Benz (+22,4%), Opel (+10,4%) et Volkswagen (+13,6%).

Depuis janvier, la plus forte progression provient de la tranche des VO âgés de 2 à 4 ans: +7,1%. A l’inverse, les produits âgés de 5 à 6 ans ont le plus souffert : -10,1%.


Répartition du marché de l'occasion par segment en juin 2018

  juin-18 Part Ecart 6 mois 2018 Part Ecart
De moins d'1 an 43 382 8,4 + 4,4 271 462 9,5 + 3,5
De 1 à 5 ans 134 484 26,2 + 7,4 723 438 25,2 + 5,4
dont de 1 à 2 ans 39 373 7,7 + 5,4 204 827 7,1 + 6,7
dont de 2 à 4 ans 64 991 12,7 + 9,9 356 262 12,4 + 7,1
dont de 4 à 5 ans 30 120 5,9 + 5,1 162 349 5,7 + 0,6
5 ans et plus 335 609 65,4 4,8 1 870 943 65,3 4,7
dont de 5 à 6 ans 23 741 4,6 10,8 134 054 4,7 10,1
dont de 6 à 8 ans 48 051 9,4 4,1 266 504 9,3 3,6
dont 8 ans et plus 263 817 51,4 4,3 1 470 385 51,3 4,3
Total 513 475 100 1,1 2 865 843 100 1,5


Ces tendances se retrouvent sur le mois de juin 2018 avec un marché des véhicules de moins de 1 an en hausse de 4,4%. La tranche des VO de 1 à 5 ans augmente de 7,4%, tandis que celle des VO de plus de 5 ans recule de 4,8%. Au total, 513 475 véhicules d’occasion ont été immatriculés en juin, soit une baisse de 1,1%. Sur ce mois, les marques françaises ont été à la peine (-3,3%), les marques importées ont affiché une hausse de 1,4%.

Depuis janvier, il s’est immatriculé 2,4 VO pour 1 VN, un ratio qui continue de basculer en faveur des véhicules neufs (2,6 VO pour 1 VN à fin juin 2017).