En seulement neuf mois, le groupe Maurin s’est imposé parmi les plus gros distributeurs automobiles en Île-de-France, territoire où il était encore totalement absent au début de cette année. Après le rachat des affaires au groupe DPL en avril dernier (1 700 VN), l’opérateur va ainsi faire main basse sur les concessions Renault et Dacia du groupe Saphir, qui représentent environ 6 000 voitures neuves et un chiffre d'affaires de 200M€. Il va donc se positionner aux portes du top 10 des distributeurs de la marque au losange en France, avec un volume proche des 8 000 unités. Il est assez rare qu’un groupe de distribution réalise une incursion aussi éclaire dans une région et un réseau de marque.

En 2017, le groupe dirigé par Jean-Bernard Maurin et Benoît Catelin avait affiché un chiffre d’affaires de 840 millions d’euros et commercialisé 27 000 voitures neuves. Il pointait en 7e position dans notre top 100 des distributeurs 2018 et au 46e rang au niveau européen dans le classement réalisé par ICDP. Dans les prochains mois, il va donc franchir deux paliers, avant tout symboliques : celui des 30 000 voitures neuves vendues et celui du milliard d’euros de chiffres d’affaires, que seuls quatre opérateurs avaient dépassés en 2017 (PGA, By My Car, Bernard et Gueudet). Les groupes Chopard et CAR Avenue devraient le rejoindre rapidement dans ce club très privé.

Ce sont donc au total sept groupes hexagonaux qui afficheront fin 2018 un chiffre d’affaires supérieur à 1 milliard d’euros, contre deux seulement en 2015 (PGA et Gueudet).