Le rachat de Mister Auto, en avril 2015, marquait l’entrée du groupe PSA dans une nouvelle ère, tournée vers le digital et la mobilité. Une stratégie confortée en 2016 par la prise de participation dans la plateforme de réalisation de devis en ligne Autobutler et l’annonce récente d’une alliance capitalistique avec AramisAuto. Première pierre de cette offensive, Mister Auto a d’une certaine façon essuyé les plâtres de cette confrontation inédite entre un pure player issu du Web et des réseaux de marque traditionnels. Entre malentendus et incompréhensions, les premiers mois furent pour le moins houleux, lorsqu’il fût demandé aux distributeurs et agents des deux réseaux de devenir centre de montage pour les clients du site de vente de pièces détachées. Une perspective vite abandonnée.

Synergies logistique…


 Finalement, c’est au niveau de la logistique que les synergies les plus évidentes se sont matérialisées. En 2014, PSA a amorcé un chantier de réorganisation et d’optimisation de ses surfaces au sein de son site de Vesoul qui a permis d’implanter, en fin d’année dernière, un  masterstock de 27 000 m2 destiné à alimenter tous les hubs Mister Auto. Le hub de Vesoul, qui s’étend sur 5 500 m2, traite en moyenne entre 3 000 et 4 000 colis par jour en partance pour les clients d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, du Luxembourg et du nord-ouest de l’Europe. La direction de l’usine annonce même une capacité de traitement de 10 000 commandes par jour.  Afin de se rapprocher de ses clients, d’offrir des délais de livraison plus courts mais également « d’adapter le stock du hub au marché local pour améliorer le taux de couverture par pays », Mister Auto dispose également de 5 centres logistiques en Europe (Corbas, Vesoul, Rieste, Tile Hill, Villaverde) et 1 au Brésil. Avec ce dernier marché, investi récemment, le spécialiste de la vente de pièces en ligne est désormais implanté dans 13 pays.

… et sur l’achat de pièces


Mister Auto Vesoul PSA « Grâce à ces synergies logistiques avec le groupe PSA, Mister Auto croît plus vite et de manière plus globale », se félicite le groupe, qui affirme son ambition de « devenir le leader mondial du e-commerce de pièces avec Mister Auto en termes de chiffres d’affaires et de nombre de pays couverts ». Le groupe français entend multiplier par cinq le chiffre d’affaires du site d’ici 2021 grâce à la conquête de nouveaux marchés hors Europe. Naturellement, le site a vocation à s’implanter là où PSA est déjà présent.

Mister Auto peut également bénéficier d’économies d’échelle via PSA sur l’achat de certaines pièces auprès des équipementiers. « Nous pouvons viser l’équivalent de 50 % du chiffre d’affaires de Mister Auto en synergie d’achat de pièces », informe Christophe Musy, directeur PSA Aftermarket de PSA.

A ce jour, Mister Auto réalise plus de 50 % de son chiffre d’affaires en dehors du territoire hexagonal. La vitrine revendique entre 5 à 8 millions de visiteurs uniques par mois sur tous ses sites et plus de 1 million de clients actifs (au moins 1 commande dans les 12 derniers mois). Le client type de Mister Auto possède une voiture sortie de la garantie constructeur, âgée de plus de 8 ans et ne fréquente plus les réseaux constructeurs. La gamme de pièces Bolk, spécifique à Mister Auto, pèse à ce jour 30 % des ventes réalisées sur le site, le reste étant constitué de pièces aftermarket (IAM).

-A lire aussi "PSA veut doubler la productivité de son site de pièces de Vesoul"