La période estivale n’a pas enrayé la belle santé du marché des véhicules commerciaux en Europe qui a enregistré en août une cinquième progression consécutive. Celui-ci a enregistré une hausse de 6,9% sur ce mois, à 170 001 unités. Au cumul des huit premiers mois, le marché européen affiche une croissance de 4,7%, à 1 689 415 véhicules.

Le segment des véhicules utilitaires légers (-3,5t) a cumulé 139 204 unités en août 2018, soit une progression de 7,1% par rapport au même mois de l’an passé. Parmi les cinq principaux marchés européens, on notera les bonds affichés par l’Espagne (+20,2%), la France (+12,7%) et l’Allemagne (+12,7%) tandis que les immatriculations ont reculé en Italie (-3%). Sur huit mois, le marché des VUL grimpent de 4,8%, à 1 399 287 unités. A l’exception du Royaume-Uni (-2,2%) et de l’Italie (-0,4%), tous les autres principaux marchés progressent : +11,6% en Espagne, +5,7% en France et +5,4% en Allemagne.

Avec un total de 26 577 véhicules immatriculés en août, le marché des petits camions de plus de 3,5t a enregistré une hausse de 7,5%. Parmi les principaux marchés, la plus forte croissance est à mettre à l’actif de la France (+16,1%), alors que les immatriculations ont nettement reculé au Royaume-Uni (-7,9%). Sur huit mois, le marché a totalisé 261 298 véhicules, soit une progression de 4,9%. La Pologne (+12,2%), l’Italie (+11,8%), la France (+8,9%) et l’Espagne (+5,6%) ont été les pays les plus dynamiques.

Il s’est enfin immatriculé 21 008 camions de plus de 16t en août 2018, soit un bond de 8,3%, porté par les performances des marchés français (+15,6%), Espagnols (+10,7%), Allemands (+9,6%) et Polonais (+8,4%). Depuis janvier, le marché des poids lourds affiche une croissance de 5% en Europe, à 211 550 unités. La plus forte progression est à mettre à l’actif de l’Italie (+13,3%), bien épaulée par la Pologne (+12,4%), le 4e marché européen, et la France (+10%). Le Royaume-Uni accuse le coup sur huit mois (-8,9%).