Pour ses 120 ans, le Mondial de l’auto 2018 a voulu innover avec deux halls supplémentaires et entièrement dédiés à la mobilité et à la Tech. Dans ce cadre un peu spécial, Mondial.Tech (installé au pavillon 7.3) a dévoilé une étude sur les tendances de l’automobile et ses investissements. Les pépites du secteur ont ainsi levé plus de 1,5 milliards d’euros entre l’année 2017 et le second trimestre 2018. Et les pays les plus friands de ces jeunes pousses sont l’Allemagne, l’Espagne et la France.

Les Allemands semblent les leaders incontestés car ils ont attiré 36% des investissements pour un total de 630 millions d’euros. Les Espagnols ont généré 264 millions d’euros de financement et les Français, 209 millions. Or Mondial.Tech a tenu à signaler une plus forte implication de la France dans l’accompagnement des start-up. L’étude révèle ainsi (en comparaison du nombre de transactions par rapport aux sommes investies) qu’avec 41 transactions réalisées sur la même période, l’Hexagone atteint la première place alors que le Royaume-Uni en compte 22 et l’Allemagne, 17. 

Par domaine, les start-up consacrées à la vente ou à l’autopartage sont les plus plébiscitées avec respectivement 516 et 475 millions d’euros. Les solutions concernant les véhicules connectés ou le cloud ont engrangé 165 millions d’euros. Mais quelques tendances se dessinent à travers l’étude. L’électrification semble bien plus intéresser l’Europe que les Etats-Unis ou l’Asie car les nouvelles énergies, comme l’hybride, ont donc attiré plus de 70 millions d’euros d’investissement. L’industrie 4.0 fait également mouche, tout comme le confort, le bien-être et la sécurité. Ces trois derniers thèmes sont d’ailleurs ceux dans lesquels les start-up innovent en continu.