Après son très récent lancement à Wuhan, en Chine, PSA déploiera sa solution d’autopartage Free2move à Washington aux Etats-Unis, dès la fin du mois d’octobre 2018. Alors que dans la ville d’Asie aux 10 millions d’habitants, 300 véhicules électriques Citroën sont disponibles (objectif de 3000 en 2019), la capitale des USA aux 7,4 millions d’habitants accueillera une flotte de 600 Chevrolet Equinox et Cruze (non électriques) badgés Free2move en libre service.

« Nous nous ouvrons au multimarque pour couvrir tous les besoins. Cette ville a du potentiel dans l’autopartage mais nous nous y installons en tant qu’opérateur et propriétaire des voitures parce qu’il y a des concurrents également », assure Brigitte Courtehoux, directrice services de mobilité et connectivité de PSA.

Elle fait notamment référence à Car2go. A noter que le constructeur a déjà introduit son application Free2move (et seulement) à Seattle, aux Etats-Unis.

Mais le constructeur PSA ne cache pas ses ambitions du côté de la France. Ayant la place nette suite à l’arrêt d’Autolib’, Brigitte Courtehoux annonce aussi la venue de son service de voitures en autopartage à Paris. Une flotte de 500 véhicules 100% électriques remplacera donc ceux de Vincent Bolloré dès l’automne 2018, fin novembre ou décembre. Elle se composera de Citroën C-Zero et de Peugeot Ion, badgées du logo Free2move. Il semblerait que le tarif soit similaire à celui d’Autolib’, soit fonctionnant à la minute pour quelques centimes d’euros. « Nous démarrons en intramuros mais nous pouvons très bien imaginer aller plus loin et atteindre 2000 voitures en 2019 ou 2020 », souhaite la dirigeante.

Ces deux annonces ont été révélées pendant le Mondial de l’auto 2018 où Free2move n’a pas souhaité exposer dans un hall en particulier. En revanche, plusieurs dispositifs de communication seront dispensés pendant la durée du salon pour faire connaitre l’application et une flotte de cinq petites voitures déambulera dans l’enceinte du parc des expositions Porte de Versailles pendant 10 jours.

Rappelons que Free2move est aussi une application smartphone : une plateforme de réservation en ligne donnant accès à une multitude de véhicules motorisés et de prestataires d'autopartage. Le fournisseur de mobilité, comme il se nomme, compte 1,5 million de téléchargements et 45 opérateurs, soit 65 000 objets (scooters, vélos, voitures).