Grand chambardement au sein de Navya en cette fin d’année 2018. Le constructeur de véhicules autonomes a dévoilé les dernières informations concernant sa gouvernance. Suite à la réunion de son conseil de surveillance, le fondateur Christophe Sapet a été démis de ses fonctions de président du directoire « à effet immédiat ». La société de Villeurbanne (métropole de Lyon) a donc initié une phase de recherche active concernant son remplaçant et a mandaté un cabinet afin d’identifier le meilleur successeur. Les raisons de cette éviction n’ont pas été précisées.

En attendant, le conseil de surveillance veut assurer l’intérim de la gouvernance à travers Franck Maccary, actuel directeur financier.« Il assumera à titre transitoire les fonctions de président du directoire » qui sera désormais composé de deux membres avec Jérôme Rigaud, directeur général délégué.

>> Lire aussi Navya revoit très nettement son chiffre d'affaires 2018 à la baisse

Il y a d’autres surprises. Navya a entériné le départ de quatre membres de son conseil de surveillance : Marie-Laure Sauty de Chalon, administratrice indépendante, Pascaline Peugeot de Dreuzy, administratrice indépendante, la société Valeo Bayen (groupe Valeo) et Laurent Kocher, administrateur indépendant (et par ailleurs directeur exécutif marketing innovation et services de Keolis).

« Ces deux dernières sociétés ont indiqué que cette décision de ne plus participer au conseil de surveillance ne remet nullement en cause les projets opérationnels ou techniques menés avec Navya et notamment les partenariats mis en place. »

>> Lire aussi Navya signe un accord de financement de 30 millions d'euros

Cette séance a également lister les cinq membres en poste : Charles Beigbeder, président et administrateur indépendant, Dominique Rencurel, vice-président, la société 360 Capital Partners, représentée par Fausto Boni, Francesca Fiore, administratrice indépendante et Christiane Marcellier, administratrice indépendante.