Deux jalons symboliques viennent de marquer l’évolution de Nissan sur le marché chinois. Presque simultanément, Nissan et son partenaire Dongfeng Motor ont fêté le cap des 10 millions de véhicules fabriqués en Chine depuis le début de leur collaboration il y a quinze ans et la mise en production de la Sylphy, un véhicule électrique que Nissan lance sur le marché chinois. Déclinée à partir de la plateforme de la Leaf, qui est aussi commercialisée en Chine, la Nissan Sylphy Zero Emission sera produite dans l’usine de Huadu et a été spécialement développée pour la clientèle chinoise.

« La croissance du marché chinois constitue un élément névralgique de notre plan stratégique « Nissan M.O.V.E. to 2022 » et ce n’est pas uniquement une question de volume de ventes », indique Hiroto Saikawa, président de Nissan Motor Co., avant de poursuivre : « En effet, ce marché est aux avant-postes de l’évolution de notre secteur, notamment en termes d’électrification des véhicules et de demandes des clients en offres de connectivité. Sous l’angle du développement des véhicules électriques, la Chine a un rôle moteur à l’échelle mondiale et c’est pourquoi nous plaçons de grands espoirs dans la Sylphy Zero Emission ici. C’est un jalon important du programme stratégique baptisé « Mobilité Intelligente Nissan » que nous déployons sur ce marché ».

En outre, d’ici la fin de l’année 2019, Nissan et Dongfeng ont un plan produits fourni sur le véhicule électrique avec cinq lancements annoncés, sous les marques Dongfeng, Nissan, mais aussi Venucia (marque d’entrée de gamme codétenue par Dongfeng et Nissan). « Nous allons couvrir un nombre important de segments de marché dans un avenir très proche », lance avec ambition Hiroto Saikawa. Rappelons que 20 lancements de véhicules électriques sont prévus dans le plan ("Green Plan") des groupes d'ici 2022.