Après son diagnostic anti-pollution 5 gaz, Norauto continue d’anticiper le durcissement du contrôle technique (le prochain sur l’opacité des fumées des véhicules diesel au 1er janvier 2019) et propose désormais la révision Ecocontrôle. Cette solution d’éco-entretien combine ainsi ce diagnostic de l’encrassement des moteurs (CO, CO2, 02, HC, NOX) et la révision complète du véhicule. Il s’agirait d’une première européenne selon le directeur du réseau Norauto, Xavier Chocraux : « nous sommes les seuls à proposer un contrôle antipollution aussi complet. Et pour aller plus loin, Norauto propose les traitements adaptés en fonction des points de défaillance diagnostiqués. Nous pouvons ainsi faire de la prévention : éviter les pannes et les réparations coûteuses, tout en préservant l’environnement. » Cette offre est effective depuis le mois d’octobre 2018.

Dans un contexte des plus rigoureux concernant les normes environnementales des émissions de gaz polluants, Norauto choisit d’être acteur. La nouvelle révision Ecocontrôle permettra d’appréhender la réglementation anti-pollution de janvier 2019 (avec un renforcement des mesures d’opacités). Selon le dirigeant, le taux de véhicules diesel en contre-visite passera de 0.87% à minimum 16%. « Dans les faits, le contrôleur technique utilisera alors comme motif de contre-visite une opacité excessive ou instable. Ce diagnostic ne pourra définir la cause du motif. Tandis que l’Ecocontrôle Norauto pourra cibler le problème, il permettra à nos experts de le résoudre. » De plus, Xavier Chocraux assure, qu’en limitant la pollution, en évitant les pannes et réparations coûteuses, en détectant les prémisses de l’encrassement, etc, elle ne coûtera que 9 euros de plus en moyenne qu’une révision classique.