A l’issue d’un mois de juin 2018 record (238 920 ventes pour une progression de 2,7% par rapport à juin 2017), le groupe BMW peut se targuer d’une activité commerciale historique au premier semestre, avec 1 242 507 immatriculations (+ 1,8%). « Il faut souligner que le groupe est sur une série de 35 trimestres consécutifs de croissance et cela devrait se poursuivre, surtout avec la montée en cadence de la production du X3 en Chine et en Afrique-du-Sud », souligne Pieter Nota, responsable des ventes de BMW.

La marque BMW est en croissance de 2% (1 059 296 unités), tandis que Mini est stable (181 430 véhicules pour +0,1%) et que Rolls-Royce progresse fortement (+13,1% et 1 781 unités). Notons que l’offre électrique (BMW i, BMW i Performance, Mini Electric) enregistre aussi des records : 13 806 livraisons en juin et 60 660 sur le premier semestre. « Quand les incentives sont là, la demande l’est aussi », souligne Pieter Nota en faisant référence à la Norvège ou la Californie.

Au niveau des grandes régions mondiales, la croissance du groupe BMW est équilibrée : +1,2% en Europe (561 683 unités, dont 157 236 en Allemagne), +1,9% en Asie (423 148) et +2,8% aux USA (176 022).

Par ailleurs, Pieter Nota souligne que « la procédure d’homologation de tous les modèles BMW selon la procédure WLTP se déroule selon la feuille de route initialement définie. La grande majorité des modèles a désormais passé avec succès la nouvelle phase de tests d’homologation. En outre, près de 190 modèles BMW (essence, Diesel, BMW i, BMW i Performance et BMW M) satisfont d’ores et déjà à la norme d’émissions Euro 6d TEMP, qui n’entrera en vigueur qu’au 1er septembre 2019 ».