Le marché automobile allemand a de nouveau trébuché en octobre 2018, déplorant un repli des immatriculations de voitures neuves de 7,4%, à 252682 unités par rapport à octobre 2017, selon les données du KBA.

Si octobre marque une légère embellie par rapport à septembre, "le passage à la nouvelle procédure de test WLTP a encore eu un impact sur le marché national des voitures de tourisme", souligne un porte-parole de la fédération allemande de l'automobile (VDA).

Au cumul des 10 premiers mois de l’année, la tendance reste positive, avec 2,93 millions de véhicules immatriculés, soit une progression de 1,4% par rapport à la même période de référence 2017.

Série noire pour Audi


En octobre, Volkswagen a encore perdu du terrain (-18,9%), mais reste leader, en faisant valoir 16,2% de parts de marché. Mercedes-Benz suit avec 12,6% de part de marché en ayant vu ses immatriculations rebondir de 19,2% sur un an. Elles ont progressé de 25,6% chez BMW, qui a ainsi capté 9,3% du marché. Comme sur la plupart des grands marchés européens, le tableau est tout autre chez Audi qui s’effondre de 64% en octobre, en rendant une carte de 7785 unités.

Il convient encore de souligner que le diesel poursuit sa chute en Allemagne, pour atterrir à 31,8% des ventes. Si les immatriculations de voitures tout électriques ont bondi de 55,5% sur un an, avec près de 3200 unités, leur part de marché demeure encore modeste (1,3%).



(avec AFP)