C'est l'une des premières concessions aux nouveaux standards Mazda. Angers, Bayonne, Chambourcy ou encore Niort  l’ont juste précédée de quelques mois. Façade, logos, carrelage intérieur, éclairage, tout dans cette nouvelle concession reprend les nouvelles normes instaurées au printemps dernier dans le réseau.  « "Aujourd'hui 7 concessions en France ont déjà mis en application notre nouveau cahier des charges et 6 autres devraient suivre dans les semaines qui viennent », explique Philippe Geffroy, président de Mazda France.  Avant la fin de l'année, l’ensemble du réseau (105 sites pour 90 distributeurs et 137 réparateurs indépendants) aura finalisé les études architecturales afin que, fin 2016, les sites arborent la nouvelle signalétique.


Résiliation au 1er janvier

Logos, carrelage intérieur, éclairage...les nouveaux modèles bénéficient d'un écrin repensé.
Il faut dire que le temps presse, le 1er janvier 2015, la résiliation de l’ensemble des concessions sera effective, en même temps que les nouveaux contrats arrivent. « Les concessions auront une année pour signer nos nouveaux contrats européens. La signalétique est une chose mais ce n'est pas la seule évolution. Nous demandons également de nouveaux process comme par exemple un vendeur dédié à la marque à partir d'un volume de vente de 100 VN et un deuxième vendeur obligatoire des 200 VN », poursuit le président de Mazda France qui s'est fixé comme objectif de ne plus avoir de concession vendant moins de 100 voitures par an, alors qu'aujourd'hui, la moyenne évolue plutôt autour de 65.  Le point mort pour une concession Mazda se positionne autour de 60. "Derrière cette limite, nous cherchons surtout à obtenir en France une part de marché de 1%. Pour cela nos nouveautés produits vont nous y aider : CX3, Mazda 2 et dans une autre mesure la MX5 même si nous savons que peu de volume sera disponible", précise Philippe Geffroy.

Nouvel investisseur Mazda

Philippe Geffroy (président de Mazda France) et Gaston Alessandria.
A Grenoble ou plus précisément à Fontaine, Gaston Alessandria est en phase avec l'objectif. Cet ancien concessionnaire Hyundai, résilié au début de 2014, a dû laisser son panneau au groupe Jean Lain qui s'est engagé à vendre 800 VN par an, quand le site Alessandria en réalisait un peu plus de la moitié.
Deux mois de travaux ont été nécessaires et 300 000 euros pour mettre aux normes le site repris  à la concession Volkswagen et Seat de la zone d'activité, tandis que la marque était gérée dans une autre zone près de Grenoble par le groupe Sigi. Nouveau site, nouvelles normes, et nouveau représentant, Mazda démarre donc une nouvelle vie sur Grenoble !

Le groupe de Gaston Alessandria

Sur la grande avenue qui relie Fontaine au nord de Grenoble, toutes les marques ou presque sont représentées, toutes sauf Toyota, et les marques premium qui se sont plutôt implantées au sud de la ville. Petit à petit, Gaston Alessandria reconstruit son activité depuis la fin de contrat avec Hyundai. Présent sur Chambéry, Albertville, Annecy et Fontaine, le groupe familial distribue les marques Jeep (120 VN), Ssangyong (30 VN), Lancia (25) et encore quelques Lada (25). Les 450 Hyundai seront remplacées dans un premier temps par un contrat de 120 Mazda.
L'inauguration officielle de la nouvelle concession aura lieu en janvier.