Depuis janvier 2019, Toyota Motor Europe a décidé de reprendre la main sur la distribution de ses véhicules sur le marché autrichien, via la création de la filiale Toyota Austria (la marque était importée par la famille Frey). Sur certains marchés européens, Opel fait le chemin inverse et confie la distribution de ses modèles à un partenaire importateur.

Après la Suède et le Danemark en 2018 (via Interdan Bil A), c'est également le modèle adopté en Grèce. Le groupe familial Syngelidis a été désigné pour reprendre l’actuelle organisation Opel Hellas. Un choix logique puisque ce dernier distribue déjà les marques Peugeot, Citroën et DS dans le pays (Citroën depuis 1965). Pour la marque allemande, l’enjeu est de « gagner en agilité, en flexibilité et en compétitivité pour améliorer sa position et sa rentabilité sur le marché ».

En 2018, Opel a affiché une part de marché de 6,46% avec 7 142 véhicules vendus en Grèce.

Pour rappel, le groupe PSA avait confié en 2016 la distribution de ses marques Peugeot, Citroën et DS au groupe Emil Frey dans cinq pays : Hongrie, Slovénie, Croatie, République Tchèque et Slovaquie.