L’opération en cours est immense. Le premier groupe de distribution hexagonal serait en passe d’acquérir le 14e opérateur national. Le paysage de la distribution automobile hexagonal n’a pas connu pareil mouvement depuis bien longtemps.

 Cette fois-ci, les discussions, entamées depuis un certain moment entre Jean-Marie Zodo et Michel Schuller, portent sur la reprise de la quasi-intégralité des affaires du groupe Schuller par PGA. Soit la plaque Vokswagen-Audi-Seat-Skoda en Champagne-Ardennes, la plaque Renault en Champagne-Ardennes et Paris-Est, la plaque Ford dans le Nord, Kia dans le Nord. L'ensemble représenterait 49 points de vente, selon les derniers éléments communiqués par l’opérateur. Quelques rares affaires ne seraient pas comprises dans ce rachat, comme les concessions Citroën du Finistère (on parle du groupe Hory) ainsi que le site Seat de Saint-Ouen l'aumône.

Dette en partie effacée

L'accord global fait entrer en scène les banques créancières du groupe qui était en procédure de sauvegarde depuis 2013. Les dettes du groupes qui s'élevaient à 100 millions d'euros environ seraient effacées pour plus de la moitié par les banques. RCI Banque, de son côté, porterait les stocks physiques des concessions afin d'alléger la trésorerie et permettre aux concessions de travailler normalement tout l'été.

La signature définitive qui devrait intervenir avant la fin du mois de  juillet apporte une bonne nouvelle aux salariés qui voient prendre la fin la période d'incertitudes économiques. En proie à des difficultés financières depuis 2008, le groupe dirigé par Michel Schuller avait jusqu’ici revendu par petites touches. Une plaque Renault en Bretagne au groupe Bodemer, des affaires BMW à PGA et Lempereur, dans le Nord. En début d’année, il avait cédé ses affaires Alliance Motors Nissan de Brest et Quimper (29) au groupe Leroux. L’an passé, c’était le groupe Métin qui s’était porté acquéreur de deux concessions Kia et Kia/Seat en Seine-et-Marne.

En 2014, le groupe Schuller a pesé 14 246 VN et 12 912 VO pour un chiffre d’affaires de 446 millions d’euros (518M€ en 2013). Il représente les marques Renault, Nissan, Dacia, Citroën, Ford, Audi, Volkswagen, Seat, Skoda, Opel, Ford, Fiat et Kia. Par cette opération, le groupe PGA conforterait sensiblement son poids sur le marché français. En 2014, il a commercialisé 101 300 VN et 98 500 VO et réalisé un chiffre d’affaires de 3,6 milliards d’euros.