Le secteur automobile ne s’attendait pas forcément à voir un pure player de la pièce de rechange déployer son réseau de magasins physiques. C’est pourtant l'ambition affichée par le site Internet piecesetpneus.com. Après sept ans d’existence sur la toile, le spécialiste de la vente de pièces détachées et d'accessoires automobiles en ligne lance son concept de boutiques "Web-to-shop" à la franchise et sur le territoire national.

Par ce changement, piecesetpneus.com entend "réinventer la proximité et aller à la rencontre de sa clientèle", comme l’ont prouvé les boutiques ouvertes en propre à Rennes, Saint-Malo et Granville. Ces tests grandeur nature ont permis de façonner le modèle économique : un conseiller technique qui officie dans un local modulable, de petite surface, en zone urbaine, avec l’aide d’un outil entièrement dédié au Web-to-shop.

Couverture nationale d'ici 5 ans


 Il ne s’agit pas que d’un simple point relais. Avec une logistique assurée par piècesetpneus.com, le client retire sa commande en boutique dans la journée et/ou peut être livré à domicile le lendemain matin. Aussi, le vendeur "expert" apporte ses conseils et enregistre directement la commande du consommateur. Afin de prolonger cette continuité entre le Web et le magasin, la société propose un service additionnel : la mise en relation avec un centre de montage partenaire référencé autour de la boutique. De bons ingrédients pour faire recette.

La campagne de recrutement a débuté et le pure player souhaite attirer "les candidats, véritables technico-commerciaux, qui aspirent à devenir leur propre patron". La société se fixe pour ambition de couvrir l'ensemble du territoire français d’ici 5 ans avec une boutique dans chaque agglomération de plus de 30 000 habitants.

Plus d’informations :
  • Surface de vente : 25 à 40 m2
  • Droit d’entrée : 20 000 euros sous contrat franchise
  • Investissement : 15 000 euros
  • Durée de contrat : Trois ans renouvelables
  • Chiffre d’affaires estimé d’une boutique après deux ans d’ouverture : 200 000 à 500 000 euros.
  • Formation : une semaine