Le groupe a confirmé son objectif de "résultats 2018 une nouvelle fois en progression", dans un communiqué.

Son chiffre d'affaires a reculé de 1,9% de janvier à juin, à 3,82 milliards d'euros, en raison d'effets négatifs de change (186 millions d'euros) et de la réduction de périmètre liée au recentrage sur les seules activités automobiles (impact de 97 millions d'euros).

A périmètre et changes constants, la croissance s'établit toutefois à 4,8%, soit trois points de mieux que la production automobile mondiale, se félicite le groupe.

A 323,8 millions d'euros, la marge opérationnelle a atteint 10,2% du chiffre d'affaires au premier semestre, contre 9,5% l'an dernier sur la même période.

Le groupe souligne qu'il "retrouve le niveau de rentabilité opérationnelle à deux chiffres qu'il avait atteint pour la première fois au premier semestre 2016, juste avant l'acquisition" des activités pare-chocs de Faurecia "dont le redressement s'est opéré plus rapidement qu'annoncé".

Plastic Omnium a annoncé jeudi soir qu'il allait céder d'ici à la fin de l'année sa division environnement à un consortium rassemblant le fonds d'investissement Latour Capital et la banque publique d'investissement Bpifrance.

Cette activité historique, qui ne représentait plus que 4% du chiffre d'affaires du groupe, comprend la commercialisation de bennes à ordures ménagères, de conteneurs à déchets, enterrés ou semi-enterrés, ainsi que des services liés à la gestion des déchets.

Le groupe se félicite d'être désormais "un +pure-player+ automobile". Il fournit notamment aux constructeurs du monde entier des réservoirs de carburant, mais aussi des pièces et des modules de carrosserie ou des systèmes d'énergie propre.

Plastic Omnium met en oeuvre une stratégie d'innovation et de croissance dans la mobilité durable. Il consacre 6,4% de son chiffre d'affaires à la recherche et développement.

Troisième grand équipementier français, derrière Faurecia et Valeo, il compte 82 marques d'automobile clientes et 122 usines dans 26 pays.

Le groupe a annoncé en mars son projet de porter de 33,33% à 66,66%, pour 350 millions d'euros, sa participation dans la société allemande HBPO, leader mondial des modules bloc-avant (pare-chocs et calandres) qui devrait réaliser un chiffre d'affaires de 2,1 milliards d'euros en 2018.

Avec cette prise de contrôle opérationnelle prévue au second semestre, Plastic Omnium affirme qu'il affichera une progression de son chiffre d'affaires à "environ 9 milliards d'euros" sur l'année.