Après avoir étoffé son rayonnement aux DOM-TOM et son portefeuille produits (poids-lourds et deux-roues) au début de l’année 2018, voilà que Pneumaclic.com élargit son champ d’actions. Celui qui se décrit comme spécialiste BtoB des pneumatiques « en quelques clics » poursuit donc sa stratégie de développement et vient de créer ses offres « volumes » pour les commandes de pneus TC4 (tourisme, camionnette, 4x4) et PL. Selon le site de vente en ligne, il est désormais capable de livrer de gros volumes pour « consolider sa position parmi les leaders du marché ».
>> Lire aussi Le pneumatique, le nouveau relais de croissance d'Oscaro

Pour débloquer des remises BF, soit de barème sur facturation, immédiates et des plus compétitives, les commandes devront atteindre 50 pneus achetés minimum référencés parmi les principales marques partenaires comme Michelin, Hankook, Bridgestone ou encore Continental. Les offres seront aussi conditionnées selon des paliers d’achat, soit 250, 500, et 1000 pneus achetés. 
Contactée, la société ne souhaite pas divulguer le montant des remises alloué, logiquement par rapport à la concurrence : « les remises sont alignées au prix du marché, voire plus avantageuses ». Pneumaclic ferait donc varier le barème manufacturier tout au long de l’année en fonction de la saisonnalité. Notons que la livraison, réalisée par DPD, GLS ou Chronopost, est gratuite à partir de deux pneus achetés.

« L'avantage de Pneumaclic pour nos clients est d'acheter des pneus premium à coûts compétitifs. Nous avons une forte capacité d'adaptation et sommes à même de livrer tous types de volumes dans des délais serrés (24/48h), malgré les conditions météorologiques et même par temps de neige », explique Philippe Eyraud, directeur commercial de Pneumaclic.

Le site, qui est né en 2013 et qui propose plus de 55 000 références (10 millions de pneus), rappelle que sa croissance est bel et bien lancée : +43% de ventes en volume à fin octobre 2018 par rapport à la même période l’année précédente. Ces offres « gros volumes » pourraient ainsi représenter un fort levier de croissance supplémentaire pour Pneumaclic, qui ne peut pas encore l’évaluer.

>> Lire aussi Pneus cherchent professionnels