L'Europe jusqu'à plus soif ! Selon les chiffres de ventes mondiaux divulgués par PSA, le constructeur a réalisé 89,3% de ses ventes sur le continent européen le mois dernier. Ce qui correspond à une progression, en parts de marché, de 4,4 points... Il faut dire qu'en février, PSA n'a vu ses immatriculations croître qu'en Europe : +0,9%, avec 251 800 voitures vendues.

Ailleurs, le climat s'est révélé plus difficile : 11 200 Peugeot, Citroën, DS et Opel vendues en Amérique latine, -24,4% ; 8800 voitures neuves distribuées sur la région "Moyen-Orient Afrique", soit -82,7% sachant que les immatriculations perdues en Iran sont encore incluses dans la base de comparaison. La zone "Chine Asie du Sud-Est" a elle aussi apporté son lot de déconvenues : 7100 véhicules vendus en un mois, -51,3%. La marque Peugeot y est à l'agonie (-62,3%), avec 3300 autos distribuées le mois dernier contre 8800 un an auparavant.

La région Inde-Pacifique ne s'est pas révélée plus porteuse : 1900 VN cédés en février, -19,6%. L'Eurasie (surtout composée de la Russie) n'a comptée qu'à hauteur de 900 véhicules neufs, soit -4,1% par rapport à février 2018. Opel a fait savoir le 14 mars 2019 que la marque allait revenir en Russie dans les mois à venir.

Les immatriculations mondiales de PSA ont été de 281 700 unités, en retrait de 4,1%.