« Nous n’avons jamais proposé un aussi large éventail de services et d’offres que pour cette nouvelle année », prévient Christophe Rollet, directeur général de Point S France, lors du traditionnel rendez-vous annuel devant la presse. Avec ses équipes, le dirigeant a placé 2019 sous le signe de la préoccupation adhérent-client : une nouvelle stratégie qui ne délaisse pas pour autant le développement du réseau aux 548 points de vente en France, cela va bien évidemment de pair.

Outre la révélation des chiffres clés de 2018 (voir infographie en fin d’article), l’enseigne spécialiste du pneu et de l’entretien automobile a annoncé plusieurs axes de travail qui feront la bonne marche de la marque mais également des affaires de ses adhérents et de leur clientèle pour cette année.

Création d’un service RH

Tout d’abord, Point S a musclé son équipe animation avec 8 à 9 responsables de région pour assurer un suivi individualisé, la gestion des chefs d’entreprise multisites ou des points relais de communication. Ce sont une soixantaine de centres attribués par effectif dans le but de les visiter au moins une fois par an. Le pôle formation a également été renforcé avec un 4e formateur pour démultiplier les heures de formation dispensées (5000 h en 2018). Plus de 20 modules seront proposés comme la formation accueil-commerce, passage obligé pour les adhérents, même expérimentés, tous les ans. Côté ressources humaines, Point S propose désormais un service RH dédié pour accompagner les adhérents concernant la réglementation RGPD, le prélèvement à la source ou bien la gestion du recrutement. D’ailleurs, Point S continuera d’être présent sur les événements pour l’emploi automobile comme aux côtés d’Autorecrute.

« Nous souhaitons réellement devenir un support pour nos adhérents dans la gestion sociale de leur entreprise », souligne Christophe Rollet.

Un outil marketing local

Point S a vraiment décidé de chouchouter ses adhérents. La marque a concocté un autre service, cette fois-ci dans le volet communication, nommé « Mon marketing local online ». Alors qu’elle a su se façonner une véritable notoriété à coups de campagnes TV et autres promotionnelles, l’enseigne souhaite davantage améliorer son image, voire la maîtriser, en local grâce à cet outil de gestion de Facebook ou d’envoi SMS, de boutique en ligne d’objets pub, de suivi d’opérations commerciales ou encore de personnalisation de l’espace digital et des événements régionaux. Un poste de graphiste a même été créé pour les demandes des chefs d’entreprise les plus pointues en matière de support de communication.

« À 548 points de vente, nous cherchons désormais l’harmonisation et voulons éviter à tout prix les débordements. Nous mettons en place un système qui verrouille notre image de marque », rappelle le dirigeant.

Et pour garder une homogénéité la plus pertinente possible, Point S lancera également son « Relooking 21 » pour permettre au tiers du réseau de se remettre un peu au goût du jour et d’effectuer quelques travaux même minimes. Point S aidera une cinquantaine de centres dans le besoin par an sur un plan à trois ans à hauteur des deux tiers de l’investissement global.

chiffres point s france
chiffres point s monde

Trois ou quatre fois sans frais, assurance,...

La liste des nouveautés s’allonge encore… Le centre Point S du futur sera multiservice. En plus de la création d’un service d’audit sur les ratios financiers et la gestion (améliorer la profitabilité), Point S propose depuis le début d’année, une assurance « garage » et « responsabilité dirigeants » à ses adhérents avec son partenaire Allianz. Le but est de baisser le coût mais aussi d’élargir la couverture des sinistres. Cette offre s’étendra aux clients par le biais de contrats d’assurance auto, conducteur, assistance, etc.

Il faudra aussi s’attendre au lancement de S Conso, une solution de paiement trois ou quatre fois sans frais avec Cofidis pour un panier moyen n’excédant pas 1000 euros. L’objectif est clairement « d’aller chercher du chiffre » et de garantir le pouvoir d’achat des consommateurs. Une clientèle qui aura la possibilité d’être renseignée sur les prix grâce au nouvel outil S Pricing : les adhérents renseigneront ainsi les prix marché, « le mini et le maxi » et justifieront le « juste prix » de leurs prestations et produits.