Porsche rappelle que le diesel n’a représenté que 12% de ses ventes en 2017 et que la demande pour cette motorisation est en berne. Dès lors, le groupe confirme qu’il renonce à cette technologie pour ses modèles, tout en ménageant la stratégie globale du groupe Volkswagen. « Nous ne diabolisons pas le diesel et c’est une technologie qui va rester importante. Simplement, nous sommes un constructeur de véhicules sportifs et le diesel a toujours eu un rôle secondaire pour nous. Et nous arrivons aujourd'hui à la conclusion que nous pouvons nous projeter vers un avenir sans diesel. Nous continuerons naturellement à traiter nos anciens clients diesels avec tout le professionnalisme qui leur revient », explique Oliver Blume, président directeur général de Porsche AG.

Oliver Blume a par ailleurs confirmé le vaste programme d’électrification du groupe, avec un budget de 6 milliards d’euros d’ici 2022. L’an prochain, le lancement du Taycan marquera à cet égard un jalon important pour la marque. Porsche offrira prochainement des alternatives 100% électriques ou hybrides pour tous ses modèles. Oliver Blume souligne que la demande est au rendez-vous : par exemple, 63% des Panamera vendues en Europe le sont en version hybride.