Par voie de communiqué, Faurecia annonce avoir conclu des accords avec Clarion et Hitachi, actionnaire de contrôle à 63,8% de Clarion, en vue d'une offre publique d'achat visant à acquérir 100% des actions de Clarion.

Cette opération de croissance externe, qui représente une transaction conséquente de l’ordre de 1,1 milliard d’euros, poursuit trois objectifs que Patrick Koller, directeur général de Faurecia, décline comme suit : « Ce projet, transformant pour Faurecia, nous positionnerait comme un acteur majeur de l'intégration systèmes du cockpit, capable d’offrir des expériences utilisateur uniques. En outre, notre partenariat avec Hitachi Automotive Systems nous permettrait de proposer aux constructeurs automobiles des solutions innovantes pour la conduite autonome. L'offre combinée de Faurecia et Clarion en matière de produits et de technologies, ainsi que la complémentarité de nos présences géographiques et de nos portefeuilles clients, génèreraient une importante création de valeur pour toutes les parties prenantes ».

Clarion est très présent aux Etats-Unis et en Asie


Sur le volet géographique du dossier, il convient de souligner que Clarion ne réalise que 7% de ses ventes en Europe, mais est en revanche bien implanté aux Etats-Unis (44% de l’activité), au Japon (32% de l’activité), en Asie Pacifique (17%) et notamment en Chine, marchés névralgiques pour Faurecia. Rappelons aussi que sur l'exercice fiscal clos à la fin de mars 2018, « Clarion, dont le siège social est basé à Saitama (près de Tokyo, au Japon), a réalisé un chiffre d'affaires de 1,4 milliard d'euros. Présent dans 16 pays, Clarion emploie 7500 personnes et dispose de 7 sites de production (dont 6 dans des pays à bas coûts). L'entreprise a engagé une transformation majeure de son portefeuille produits, passant des systèmes traditionnels audio/infotainment aux marchés en forte croissance des systèmes avancés d'aide à la conduite et d’Interface Homme Machine, comprenant le monitoring du conducteur et le stationnement autonome ».


Ce rachat entraînerait une réorganisation du groupe




Depuis la vente de son activité pare-chocs à Plastic Omnium, Faurecia avait des liquidités disponibles et était en quête d’opérations de croissance externe. Si le dossier Clarion-Hitachi est validé, cela représenterait un important pas en avant pour se « positionner comme un acteur majeur de l'intégration systèmes du cockpit, capable d’offrir des expériences utilisateur uniques », notamment via un savoir-faire software étendu et une maîtrise renforcée des IHM. « D'importantes synergies pourront être générées par la combinaison des offres de solutions intelligentes pour le cockpit », souligne d’ailleurs le groupe avant d’ajouter : « Nous pourrions créer une nouvelle activité (Business Group) au sein de son organisation, laquelle serait basée au Japon. « Faurecia Clarion Electronics Systems » regrouperait l'ensemble des compétences du groupe dans ce domaine. Ce Business Group emploierait près de 9200 personnes, dont plus de 1650 ingénieurs software, et réaliserait un chiffre d'affaires de plus de 2 milliards d'euros d'ici 2022 ».

Il convient enfin de rappeler que cette opération serait très cohérente avec le récent rachat de Parrot Automotive et avec la prise de contrôle de la société chinoise Coagent Electronics (à 50,1%).