La Renault Kwid ne sera pas la success-story espérée par le groupe en Inde. Pourtant, le marché indien connaît un exercice 2018 faste. Sur les onze premiers mois de l’année, on compte 3,14 millions de ventes de VN (+5,7%) et le record de 2017, 3,22 millions de véhicules, va donc selon toute vraisemblance être battu.

La Renault Kwid, qui avait connu une bonne et prometteuse année en 2016 (104944 unités), ne tient plus ses promesses : 92440 unités en 2017 et surtout, 62363 ventes sur les dix premiers mois de 2018. Elle a donc quitté le top 10.

Pour expliquer ces résultats, un expert d’IHS Markit en Inde avance une concurrence particulièrement affûtée : Hyundai (avec en plus, la Santro qui vient d’être lancée dans une veine revival), Tata et bien sûr, Maruti-Suzuki (avec 261886 unités cumulées pour le seul duo Alto800 et Alto !). Ce jeu concurrentiel se caractérise par des campagnes de remises parfois très agressives et par un effet « nouveautés » très marqué.

Or, le réseau Renault en Inde traverse une période difficile, la plupart des distributeurs déplorant des pertes et ne pouvant donc plus suivre le rythme des remises. Selon notre expert, ils auraient parfois tendance à négliger quelque peu la marque, ce qui se traduit par un niveau de service assez inconstant, avec un effet direct sur la fidélité des clients et l’attrait vis-à-vis des primo-accédants. 

Top 10 des ventes en Inde (10 mois 2018- source IHS Markit India)

1/ Maruti Suzuki Alto800 : 183 012
2/Tata Ace : 146 409
3/ Maruti-Suzuki Wagon R : 138 571
4/ Hyundai Grand i10 : 138 076
5/ Maruti-Suzuki Celerio : 88 880
6/ Tata Tiago : 78 992
7/ Maruti-Suzuki Eeco : 73 176
8/ Maruti Suzuki Omni : 71 580
9/ Maruti-Suzuki Alto : 68 874
10/ Renault Kwid : 62 363

Il convient aussi de noter que la Datsun redi-GO s’est vendue à 20 358 unités depuis le début de l’année en Inde. Au cours de ses précédentes années de commercialisation, elle n’a jamais dépassé le seuil des 28 000 ventes.