Bonus, malus, rattrapage de la fiscalité du gasoil sur le sans-plomb, diesel boudé en seconde main... Pour les automobilistes comme pour les gestionnaires de flottes, il est de plus en plus difficile d'y voir clair dans le coût d'utilisation global d'un véhicule. Pour les y aider, l'Argus publie chaque année le Prix de Revient Kilométrique. 

Tenant compte du prix d'achat, du coût du financement, de celui de l'assurance, de l'entretien ainsi que de la valeur résiduelle, le PRK 2018 (dossier à retrouver ici) indique coût global de plus de 1 000 véhicules sur les cinq prochaines années et en fonction de quatre kilométrages annuels possibles (10 000, 15 000, 25 000 et 35 000 km), sur les moteurs essence comme sur les diesels.

Interrogé par notre partenaire AutoK7, Pierre Nordmann, directeur données et valorisations du Groupe Argus, revient sur la méthodologie et les points marquants du PRK édition 2018.