Avec son enseigne de réparation multimarque Euro Repar Car Service (plus de 350 garages à travers la Chine) et sa gamme de pièces Eurorepar, PSA avait posé en 2017 un premier pied sur les marchés de l’après-vente et de la pièce chinois. Confortée en début d’année 2018 avec une prise de participation majoritaire dans le capital du distributeur Jian Xin, l’offensive du groupe prend un peu plus de consistance en cette fin d’année 2018. PSA vient en effet d’entrer au capital de la société chinoise UAP Auto Union. « Cette acquisition d’actions constitue une première étape vers une potentielle prise de participation plus importante au capital d’UAP », précise le groupe.

Créée il y a 27 ans, UAP s’appuie sur 100 plaques de distribution implantées dans la province du Shandong (à l’est du pays). L’entreprise étend actuellement son service de livraison aux provinces voisines, via 50 plaques de distribution.

Par ce rapprochement, le groupe français entend « accélérer la croissance des ventes de ses pièces multimarques, dont celles de la nouvelle gamme Eurorepar, développée pour le marché chinois ». Le groupe nourrit l’ambition de « prendre des positions fortes sur le marché de l’IAM (Independent Aftermarket) en Chine, par le biais de ses propres distributeurs JX et UAP, mais aussi de la coentreprise crée avec Dongfeng (DPCA) et d’accords commerciaux, par exemple avec Youerkuai à Guangzhou ».

« La Chine sera prochainement le premier marché aftermarket du monde. Nous y avons des ambitions très élevées et c’est pourquoi nous y prenons d’ores et déjà des positions fortes », commente Christophe Musy, directeur de PSA Aftermarket. PSA affiche l’ambition d’atteindre 4 000 garages Euro Repar Car Service d’ici à 2023 en Chine, et 10 000 à travers le monde.