Les résultats record de PSA pour l’année 2018 n’ont pas échappé au fil d’actualités du mardi 26 février 2019. Le groupe a enregistré des bénéfices nets de 2,827 milliards d’euros pour l’année précédente, soit une hausse de 47%. Carlos Tavares, PDG du groupe était donc l’invité exceptionnel de franceinfo et a porté directement un message à ses employés français : les salariés du groupe gagnant jusqu’à deux fois le Smic toucheront une prime exceptionnelle de 3 810 euros. « Nous allons verser une prime de performance et d’intéressement, au titre des résultats de 2018, de 3 810 euros, qui se compare à 2 660 euros l’année dernière, donc un accroissement de 43% », a-t-il annoncé au micro de la radio.

Carlos Tavares a ajouté être « un patron heureux » en vue des résultats historiques que l’entreprise a enregistrés et a tenu à remercier les efforts collectifs de l’ensemble du groupe.

« C’est une progression tout à fait spectaculaire qui positionne le groupe parmi les entreprises automobiles au monde les plus rentables. Nous avons devant nous jusqu'en 2030 une période extrêmement chaotique en raison des multiples changements qui sont imposés à l'industrie automobile. J'ai à cœur d'aider cette entreprise et mes équipes à prendre tous les bons virages », conclut le patron de PSA.

Le constructeur automobile verse depuis plusieurs années des primes exceptionnelles à une partie de ses salariés dans le monde et le montant a été multiplié par 4,5 depuis cinq ans. Rappelons que d’autres groupes ont également versé des primes exceptionnelles suite à un appel du président Emmanuel Macron fin 2018, en parallèle de la crise des gilets jaunes (à lire Prime exceptionnelle : Michelin et Total jouent le jeu).