Elle sourd elle sourd la rumeur, depuis le 14 janvier dernier ; elle court elle court la rumeur depuis quelques jours. Dès lors, quand Luc Chatel salue le succès de l’édition 2018 du Mondial de l’automobile, une crispation est ressentie dans la bibliothèque de l’ACF.

A raison… Passées les félicitations d’usage, Luc Chatel annonce qu’AMC Promotion devra s’adosser à un spécialiste des salons et qu’un appel d’offres a été lancé dans cette optique. Le cahier des charges est en cours de finalisation.

L’argumentation est un brin abrupte pour l’équipe d’AMC Promotion présente dans l’assemblée : « A l’image de l’industrie automobile, le monde des salons est l’objet de mutations considérables. Regardez outre-Atlantique, le salon de Detroit décline quand le CES de Las Vegas émerge aux avant-postes. Nous devons en tenir compte pour le Mondial, qui doit se réinventer, et c’est pour cela que nous ferons appel à des professionnels des salons ».

Jean-Claude Girot, commissaire général du salon, n’a pas souhaité réagir à chaud, évoquant une prise de parole ultérieure. Ce n’est que pure supputation, mais on imagine mal qu’il reste à la tête du Mondial.