Au cours du premier semestre 2018, le marché automobile européen (EU 27) a enregistré une progression de 2,9% par rapport à la même période de référence 2017, à 8,44 millions d’unités. Parmi les grands marchés traditionnels, l’Espagne a fait preuve de vigueur (+10,1%), au même titre que la France (+4,7%) et à un degré moindre, l’Allemagne (+2,9%).

Selon les analystes de Jato, cette croissance a surtout bénéficié à certains constructeurs, au premier rang desquels on trouve Volkswagen. Entre le premier semestre 2017 et le premier semestre 2018, la marque Volkswagen a vu sa part de marché passer de 10,7% à 11,4%, notamment grâce au lancement très réussi du T-Roc et à la progression de la Golf (+8%).

Jeep est aussi à créditer d’une grosse performance avec un gain de 0,4% de part de marché pour atteindre le seuil symbolique de 1% de part. La marque a surtout pu compter sur le Compass.

Par ailleurs, Seat traverse un cycle très positif et gagne aussi 0,4% de part, passant de 2,5% à 2,9%, avec un effet Arona particulièrement manifeste.

Grâce à l’inévitable duo 3008 et 5008, respectivement en croissance de 43% et 321% sur la période, Peugeot améliore aussi sa pénétration en Europe de 0,4% pour atteindre 6,3%.

Enfin, Dacia, portée par un insolent Duster (+31%) et une infatigable Sandero (+10%) progresse de 0,3%, s’arrogeant désormais une part de marché européenne de 3,2%.