Avec un ratio de 2,5 VO pour 1 VN commercialisé à fin mai, la France demeure un gros marché pour la vente de véhicules d'occasion. Profitant de l'apathie des concessionnaires et des constructeurs sur ce sujet, les marchands et négociants y occupent depuis longtemps une place considérable. Depuis trois ans, L'argus publie un classement des principaux opérateurs qui composent ce marché des "indépendants". On retrouve cette année à la première place le géant allemand Auto1, qui revendique 50 000 VO vendus en France en 2017.